parution 01 avril 2015  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Historique

La Nuit de l'empereur T1

Les vieilles moustaches

Napoléon est en danger, alors que les troupes françaises sont dans Moscou. Le récit quasi historique de la campagne de Russie : intéressant et bien mené, mais pas toujours abordable.


La Nuit de l'empereur T1 : Les vieilles moustaches (0), bd chez Bamboo de Ordas, Delaporte, Bouët
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2015

L'histoire :

En 1812, après sa conquête réussie des territoires russes, Napoléon réside à Moscou au palais du Kremlin. Pourtant, la situation est beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. Les rues brûlent et Napoléon n'en comprend pas la raison. Ses conseillers l'informent de la situation : c'est un acte de guerre orchestré par le comte Rostopchine. Des criminels russes ont ordre de ne laisser que des cendres aux envahisseurs français. Dans le même temps, les soldats de la Grande Armée pillent et massacrent la population locale. Napoléon décide de prendre les choses en main : il veut se rendre au palais Petrovsk. Il doit pourtant être très prudent et voyager incognito. Le soldat Martel est chargé de sa protection. Ce brave officier était un ancien Vendéen qui a combattu avec les Chouans auprès de La Charrette. Il n'a peur de rien, il est prêt a tout pour son empereur...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Patrice Ordas, le « monsieur Histoire » de chez Bamboo, s’essaie à une période historique qu'il n'a pas encore couverte en BD : le début du XIXème siècle, marqué par le règne de Napoléon Ier. Le Petit Caporal a marqué l’Histoire de France et beaucoup d’éléments de sa biographie peuvent être sujets à des séries BD. Celle-ci se consacre à la fameuse campagne de Russie. En 1812, après une conquête trop facile pour être durable, Napoléon est en plein Moscou. Mais il est menacé par l’hiver et les soldats cosaques se défendent toujours becs et ongles, rongeant de l'intérieur ses troupes. On rentre ainsi de plain-pied dans l’histoire, avec un début très animé. Le rythme ne faiblit d’ailleurs jamais dans cet opus, tant les batailles sont légion. Les différents généraux de Bonaparte sont constamment sous pression et doivent mener de rudes combats. On suit surtout le destin mouvementé de Napoléon qui a fort à faire entre les complots qui visent sa personne, les combats qu’il doit diriger et les moments de diplomatie essentiels pour s’implanter en Russie. L’époque est correctement restituée, cela sent l’authentique avec de nombreuses expressions familières et un langage parfois ordurier. Les soldats ont leur mot de code et les corps d’armée ont même un nom parfois atypique comme « les vieilles moustaches ». Le langage est si truculent qu’il amène à des dialogues un peu étranges et un humour grossier parfois en pleine bataille. Le dessin de Xavier Delaporte est également remarquable. Les costumes d’époque sont particulièrement réussis. Malheureusement, la colorisation est bien sombre et l’on a du mal à identifier les différents protagonistes de l’histoire. C’est d’ailleurs le gros défaut de l’album : les personnages sont beaucoup trop nombreux, on a du mal à saisir l’ensemble, à s'assimiler, tant l’intrigue est décousue. De sorte qu’on ne s’attache jamais à qui que ce soit, pas même au fameux empereur aux abois. Malgré une narration fluide et dynamique, l’ensemble manque donc d'empathie. Il faudra attendre la suite et la fin pour se faire une vraie idée de ce projet. D’autant que le tome deux risque bien d’aborder la défaite calamiteuse de Napoléon...

voir la fiche officielle ISBN 9782818933299