parution 01 octobre 2009  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Policier

Lefranc T4

Le repaire du loup

Lefranc intervient à Saint-Loup à la demande de la municipalité : le village alpin est depuis peu victime d'attentats. Seule piste : le dessin d'une tête de loup laissé sur place à chaque fois. Une intrigue simple, culte, parfaitement traitée.


 Lefranc T4 : Le repaire du loup (0), bd chez Casterman de Martin, de Moor
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2009

L'histoire :

Le Val d’Annifer vit au rythme de la construction du barrage des Diablons, l’un des plus impressionnants ouvrages européens. Ferrioz, l’épicier de Saint-Loup en tire les premiers profits en fournissant la cantine du chantier. Cependant, lors de sa livraison matinale, l’homme est inquiet : il vient de remarquer sur sa fourgonnette de livraison le dessin d’une tête de loup. Et comme pour confirmer ses inquiétudes, il échappe de peu à un accident, à son retour au village : le pont reliant Saint-Loup à la vallée vient d’exploser. Quelques minutes plus tard, il alerte le maire et ses adjoints qui ne savent plus comment faire pour endiguer la vague d’attentats qui, depuis quelques temps, sème la panique dans la région. Les criminels n’ont pour l’heure fait aucune revendication. Ils se contentent de laisser sur les lieux de leurs forfaits un dessin de tête de loup et font retentir après chaque agression un rire diabolique qui terrifie les habitants. A court de solutions, l’édile décide de faire appel à Guy Lefranc, un journaliste qui s’est brillamment illustré dans diverses affaires du même type. Dés son arrivée, ce dernier est intrigué par une bâtisse perchée au sommet d’un pic rocheux. Il apprend qu’il s’agit d’un hôtel n’ayant jamais pu être exploité en raison de l’absence d’un téléphérique qui devait en assurer l’accès. Les nuits suivantes, de nouveaux attentats sont perpétrés : ferme incendiée, cloches de l’église endommagées… Lorsque Lefranc remarque avec ses jumelles que de la fumée s’échappe de l’hôtel abandonné, il n’a plus aucun doute : le mystère prend racine tout là-haut…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette belle édition (fac-similé de l’édition originale de 1974 enrichi d’une quinzaine de pages de bonus qui apportent un éclairage sur la réalisation du projet et des commentaires avisés) est une véritable petite machine à remonter le temps. Outre « l’emballage » ou le papier « d’époque », elle offre le plaisir d’une aventure à l’ancienne. Ainsi, même peu familier de l’univers de Lefranc ou plus généralement de celui de son créateur, le prolifique Jacques Martin, l’aventure de cet autre reporter (sans chien) s’avale avec facilité. L’intrigue imaginée par le scénariste virtuose germe lors d’un séjour de l’auteur dans le village suisse de Saint-Luc. Intrigué par un hôtel abandonné et curieusement isolé sur un épaulement rocheux, puis surpris par le silence énigmatique des autochtones quand il évoque le sujet, le cerveau du papa d’Alix ne tarde pas à offrir à celui du skieur Jacques Martin des réponses que Lefranc se chargera d’illustrer. Ainsi nous voici à Saint-Loup, isolés du monde à la suite d’un attentat ayant emporté route et pont. La peur tenaille les villageois et personne ne comprend ce qui motive les actes de terrorisme, au point d’imaginer qu’ils sont l’œuvre de loups-garous. Heureusement, avec pragmatisme, courage et vivacité (physique et intellectuelle), Guy Lefranc dénoue peu à peu les fils du mystère. Le tout avec une rigueur et une simplicité narrative qui fait la véritable force du récit : aucune interférence, aucun chichi. A l’instar de la « BD à l’ancienne » à laquelle nous avons biberonné, suspens, action, simplicité, petite leçon de moralité rythment notre divertissement. Graphiquement, Bob de Moor (qui signe sa première participation à la série avec ce tome 4) livre un travail réaliste excellent (avec un accessit pour ses propositions de plans) qui s’inscrit évidemment dans la ligne claire avec beaucoup de brio. Bref, un rajeunissement de 35 ans…

voir la fiche officielle ISBN 9782203024939