parution 31 août 2011  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Historique

Les Chevaliers d'Emeraude T1

Les enfants magiques

Pour sauver le Royaume d'émeraude d'un ennemi ancestral, le Roi envoie ses hommes à la recherche d'enfants possédant des pouvoirs magiques. Premier tome d'une série prometteuse, dans l'univers des Chevaliers d'émeraude...


Les Chevaliers d'Emeraude T1 : Les enfants magiques (0), bd chez Casterman de Robillard, Oger
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2011

L'histoire :

Au Royaume d'émeraude, le magicien Élund est formel : selon les étoiles, l'ennemi de toujours est de retour et il passera à l'action d'ici quelques années. Le Roi Émeraude 1er décide alors de faire appel au Magicien de Cristal qui aida jadis son grand-père, le Roi Jabe. Hélas, ce dernier ne répond pas à leur appel de détresse. Élund décide alors de se servir du miroir de la destinée, afin de demander au démon de Jérianeth de lui montrer ce qui attend le continent d'Enkidiev. Ce dernier confirme que les étoiles n'ont pas menti et qu'une nouvelle invasion des hommes insectes se prépare. Ensuite, la créature démoniaque montre une image représentant un jeune enfant capable de faire voler des feuilles sans les toucher. Le Roi s'interroge sur cette image, qui ne semble avoir aucun rapport avec la guerre qui s'annonce. Le magicien explique alors, qu'il y a 500 ans de cela, l'ennemi fut repoussé par une grande armée, à laquelle le magicien de cristal avait donné des pouvoirs magiques. Pour Élund, le démon leur fait comprendre que les prochains Chevaliers d'Emeraude devront être de jeunes enfants possédant des dons surnaturels et qu'ils devront être éduqués afin de maîtriser et améliorer leurs capacités latentes. Émeraude 1er décide alors d'envoyer ses hommes à travers les campagnes d'Emeraude, afin de prévenir tous les Royaumes qu'il recherche des enfants magiques...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les Chevaliers d'Emeraude sont à l'origine une série de romans d'heroïc-fantasy a succès. Et les voilà qui débarquent aujourd'hui en bande dessinée. Première bonne nouvelle : la BD n'est pas une simple adaptation des romans et propose une aventure 100% inédite. C'est à la fois un plus pour les fans, qui s'adresse également à ceux qui ne connaissent pas du tout la série : l'intrigue est tout à fait accessible. Deuxième bonne nouvelle : c'est Anne Robillard elle-même, auteure de la saga, qui s'occupe du scénario, permettant une parfaite cohérence entre les deux univers. Enfin, troisième bonne nouvelle et non des moindres : ce n'est rien de moins que l'excellent Tiburce Oger (La forêt, Gorn, La piste des ombres...) qui s'occupe de la mise en image. L'histoire se présente comme un préquel aux romans et relate comment les chevaliers ont été recrutés. La série nous propose ensuite de découvrir leur préparation au conflit qui s'annonce. Ce premier tome est très plaisant à suivre, même s'il se contente, dans la première moitié, de nous montrer les nombreux enfants aux pouvoirs magiques qui peuplent les différents Royaumes. Dans l'autre moitié du récit, on survole la formation visant à en faire des chevaliers, tout en entrevoyant déjà leurs différentes personnalités. Si ce tome d'exposition ne dévoile pas encore de grands événements, ni de réelles scènes d'actions, l'histoire reste néanmoins très plaisante à suivre, grâce notamment aux talents du dessinateur. Oger s'en donne à coeur joie au niveau des décors : ce premier tome nous fait découvrir de nombreux et variés lieux enchanteurs. On se délecte des images fournies par l'auteur, sur lesquelles on s'attarde de longs moments, sans trouver le moindre défaut. La copie semble parfaite. En bref, un début de série prometteuse, portée par des dessins sublimes ! Que demander de plus ?