parution 01 mars 2007  éditeur Casterman  collection Ligne rouge
 Public ado / adulte  Thème Thriller

Trust T1

Shangaï fusion

Une séduisante métisse entreprend un business subtil avec des chinois pour le compte d’une boîte française. Un thriller financier (a priori) très documenté, très technique, mais qui manque de chaleur humaine…


 Trust T1 : Shangaï fusion (0), bd chez Casterman de Fleuriet, Weber, Faina, Salvatori, Pereyra
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2007

L'histoire :

Shan, une ravissante métisse franco-chinoise, travaille pour la société française Future Green, une entreprise qui fabrique des panneaux solaires. Or, étant donné la prise de conscience mondiale pour le secteur de l’écologie, ce marché est en pleine expansion et intéresse de près des investisseurs chinois. Au regard des compétences croissantes de Shan, le patron Lambert décide de lui confier les négociations avec Ming-Hunang, le jeune PDG de l’entreprise chinoise Tai Yang Group, en vue d’une fusion gagnante-gagnante. Shan hésite à accepter cette proposition alléchante car elle redoute de croiser les fantômes de son passé. En effet, son père, qu’elle n’a pas revu depuis l’âge de 6 ans, est toujours en Chine et il œuvre dans l’ombre, terriblement puissant… Elle finit pourtant par accepter, avant tout décidée à fuir le harcèlement d’un de ses collègues. Une fois en Chine, elle doit faire appel à ses qualités de franchise et l’intransigeance pour faire face aux redoutables industriels et à leur « socialisme de marché », très déstabilisant pour une européenne. Au premier rang, Ming-Huang s’avère surtout un séducteur-né…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Emule de Largo Winch, d'IR$ ou de Secrets bancaires, Trust se présente comme une série de rêve pour les amateurs de finance internationale, pour les interprètes avisés des rouages de la mondialisation. Au scénario, Patrick Weber s’adjoint la caution technique de Michel Fleuriet, actuellement expert financier auprès de la Cour de Cassation. En outre, ce Fleuriet-là a (parait-il) déjà écrit plusieurs ouvrages de référence sur le financement des entreprises et fut à la tête d’établissements de renom. Excusez du peu ! Cette histoire de fusion et d’acquisition est donc de la gentille vulgarisation pour un tel requin de l’investissement. Il semble pourtant bien difficile d’émouvoir le commun des mortels à l’aide d’un simple empilement de mécanismes industriels et financiers. Certes, le récit a l’air de coller de très près aux réalités de terrain… Mais il lui manque un véritable souffle, un savoir-faire narratif tel que le maîtrise, par exemple, Jean Van-Hamme dans Largo Winch. En outre, les auteurs démontrent une bonne connaissance de la Chine, notamment en livrant de nombreuses expressions qui, si elles ne servent guère l’intrigue, font un peu catalogue. Le meilleur se trouve certainement dans la représentation de l’économie chinoise d’aujourd’hui, ambivalente et herculéenne. Le moins bon ? Beaucoup de dialogues (techniques) et des personnages très statiques, surtout lors des rares scènes d’actions, bien ternes… Le dessin réaliste des italiens Mauro Salvatori et Fabrizio Faina est pourtant ciselé, précis et a priori basée sur une documentation rigoureuse. Mais il a lui aussi de sérieuses carences de personnalité. Un premier tome solide, mais qui manque de charme…

voir la fiche officielle ISBN 9782203392618