parution 01 avril 2006  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Policier, Espionnage

L' agence Hardy T4

Banlieue rouge, banlieue blanche

L'agence Hardy est mobilisée par un ingénieur de la régie Renault à qui on a volé des documents. Un polar social dans la France des années 50 en pleine mutation.


L'agence Hardy T4 : Banlieue rouge, banlieue blanche (0), bd chez Dargaud de Christin, Goetzinger
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2006

L'histoire :

Une dauphine se gare sur la place où est installée l’agence de détective d’Edith Hardy. Phul-Doubinge, ingénieur à la régie Renault expose à Edith ce qui l’a poussé à contacter son agence. A l’usine Billancourt, un vol a été commis. Il s’agit de la disparition de la maquette d’un prototype et de tous les documents s’y rapportant. D’énormes enjeux commerciaux et financiers y sont rattachés. Pour Phul-Doubinge, il ne peut y avoir que des complicités internes pour réussir un tel coup. Edith lui propose aussitôt d’infiltrer la régie automobile. Cependant, le milieu très machiste l’empêche d’agir elle-même. Elle demande donc au jeune Victor de prendre en main cette partie de l’affaire. Le lendemain, Edith Hardy se rend sur l’île Seguin. Elle procède alors à une enquête classique où elle fait la connaissance d’Edouard de Blazy, le brillant responsable de l’aérodynamique. De son côté, Victor est introduit dans une unité de dépannage de l’entreprise, via un petit groupe de syndicalistes. Chacun de leurs côtés, Edith et Victor sont confrontés à la lutte des classes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’agence Hardy côtoie la modernité dans ce 4e épisode. La France d’après guerre renait de se cendres et l’ère industrielle prend son essor. C’est aussi la période de développement de la régie Renault, avec ses ateliers sur l’île Seguin. La révolution sociale s’est doucement mise en place et quelques syndicalistes commencent à avoir du poids. Les banlieues chics des ingénieurs avec leurs maisons cossues s’écartent encore un peu plus des banlieues rouges où les revendications sociales grondent. Dans cet univers qui reste très parisien, Pierre Christin fait évoluer Edith, plus proche de la femme d’affaires hors du commun que du privé, dans une France en pleine évolution et le scénariste s’est fort bien documenté, ça se sent ! Le dessin très classique d’Annie Goetzinger fonctionne bien. Il est cependant à l’image des tomes précédents assez statique. Les personnages discutent systématiquement la bouche fermée, dans des attitudes posées. Somme toute, il s’agit tout de même d’une nouvelle enquête réussie, qui ravira les passionnés des thèmes sociaux…

voir la fiche officielle ISBN 9782205056297