parution 20 avril 2011  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Humour

L' honneur des Tzarom T2

Le théorème de l'exfiltration

Mère malmenée en prison ; père détenu par des terroristes à face de poulpe ; fille piégée par la police ; fils bizarroïde : les Tzarom ont du pain sur la planche... Rira bien qui rira le dernier. Suite et fin d’une aventure spatiale savoureuse.


L'honneur des Tzarom T2 : Le théorème de l'exfiltration (0), bd chez Delcourt de Lupano, Cauuet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2011

L'histoire :

Pour les Tzarom, une famille de gitans vivant sur la planète Pétronia, tout n’a pas fonctionné comme ils l’avaient imaginé. Car pour faire sortir de prison Lubna, la maman Tzarom, ils avaient passé un deal avec la police en acceptant de « loger » une base terroriste. Mais ils se sont fait un peu rouler dans la farine par le capitaine Oxmodo. Mieux encore, l’avocat commis d’office, Gabriel Sauzé est venu, comme un chien dans un jeu de quilles, mettre à mal leur délicieuse stratégie. Heureusement, Rona, la fille ainée, a de la ressource et avec la complicité de Ringo, un de ses prétendants, elle part à la rescousse de son papa… Pendant ce temps, en prison, Lubna reçoit la visite de deux juristes de la Protomorph’, société qui l’accuse de lui avoir subtilisé un spécimen unique : le Métamorph. Ces deux là pensent que la bestiole, capable de reproduire la structure moléculaire et génétique des organismes vivants avec lesquels elle entre en contact, est entrée dans le corps du jeune Molko, le petit dernier de la famille. Ils proposent deux cents millions de crédits pour séparer l’enfant de la bêbête, au risque de tuer le gamin pour récupérer cette espèce rare. Lubna refuse et, à son tour, offre la même somme pour garder le Métamorph et préserver Molko. Elle a sa petite idée… Pendant ce temps, tandis que Rona fait diversion, Toni s’apprête à tout dégommer pour s’échapper…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Retour gagnant du tandem Lupano-Cauuet qui boucle, avec ce Théorème d’exfiltration, un diptyque spatio-gitanoïde bien ficelé. Car passée la surprise d’un premier tome nous offrant l’originalité d’un « décorum » tzigane parfaitement intégré dans une aventure de science-fiction, le récit pétille d’énergie et croise les intrigues avec habilité. Outre la fameuse exfiltration et sa panoplie d’explosions, de courses millimétrées, de déveines et de coups tordus, vous avalerez, en effet aussi, dans ce sandwich galactique, une entité extraterrestre pas bien identifiée et une grosse (mais méritée) escroquerie. Le tout, à nouveau calibré pour divertir, se refuse toute complexité dans le déroulement des événements et nous gratifie d’une bonne dose d’humour. Alimenté par les dialogues savoureux et des protagonistes hauts en couleurs (et pas si couillons qu’on pourrait l’imaginer) les clichés gitans et leurs histoires de mariages, d’honneurs, de mauvaises manières, de bon goût vestimentaire, de bagou, d’arnaques et tutti quanti, enveloppent en effet habilement le récit et créent l’attache aussi facilement. Dynamisé par son découpage, l’ensemble s’avale d’un trait, d’autant que le dessin de Paul Cauuet, surmonté d’une colorisation pétante, réussit la parfaite synthèse entre humour et action. Bref, du pur divertissement qui, souhaitons le, servira de rampe de lancement à une interminable série. De ses protagonistes à fort potentiel à son dessin pétant et son humour judicieusement servi, L’honneur des Tzarom possède en effet toutes les qualités pour s’inscrire parmi les meilleures séries de comédie et d’aventures du 9e art.

voir la fiche officielle ISBN 9782756022017