parution 23 octobre 2013  éditeur Delcourt  collection Mirages
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Mâle occidental contemporain

Thomas tente à tout prix de se trouver une petite amie et il réfléchit sur les rapports amoureux. Une bande dessinée très moderne qui aborde un thème universel – l’amour – avec originalité, humour et sensibilité.


Mâle occidental contemporain, bd chez Delcourt de Begaudeau, Oubrerie
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2013

L'histoire :

Les femmes ont maintenant beaucoup plus d’indépendance et de liberté qu’auparavant. A tel point que l’homme est souvent perdu dans les rapports de couple et ne sait plus comment s’y prendre. C’est le cas de Thomas qui tente désespérément de trouver une petite amie sur Paris. Il ose aborder les inconnues dans la rue, mais rien ne semble efficace : la timidité, l’assurance, le culot, les faux micros-trottoirs, les manifs, l’humour, l’engagement politique, l’autodérision, les sites de rencontres, la drague calculée, la proposition indécente, les réseaux sociaux… Malheureusement, Thomas a beau faire, rien ne fonctionne. Il se rapproche alors d’une femme qui bouquine, attablée au comptoir d’un bar parisien. Là encore, la fille le renvoie paître, mais elle lui recommande une lecture avant de partir :M.O.C ou le Mâle Occidental Contemporain. Faire d’une pierre deux coups ? Pour Thomas, c’est plutôt le contraire : « c’est zéro pierre, zéro coup » !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

François Bégaudeau, le célèbre écrivain d’Entre les murs et acteur du film éponyme (palme d’or au festival de Cannes) s’essaie à la bande dessinée chez Delcourt. Le résultat est réussi. En suivant les errements de Thomas, Bégaudeau propose une véritable introspection d’un homme qui se cherche en cherchant sa compagne. Le sujet est éminemment pertinent : rechercher sa moitié dans une ville immense où chacun est finalement bien seul. Thomas explore toutes les pratiques possibles et imaginables et là encore beaucoup s’identifieront à la quête impossible menée par notre pauvre célibataire. Tout y passe et représente l’évolution des techniques de la séduction : de la phrase magique à la flatterie, des échanges coquins sur le net aux rencontres virtuelles, du speed dating à la boîte de nuit… Les tentatives se multiplient et constituent un impressionnant inventaire qui rappellerait un mauvais guide de la drague. Les aventures tragi-comiques du looser Thomas ne sont finalement que des prétextes pour porter un regard acerbe sur notre société. En effet, Thomas n’a rien d’un chevalier des temps modernes et même s’il tente sa chance, il masque bien ses véritables intentions. Pour lui, une seule chose compte : le sexe ! Ainsi, on observe un jeu comique entre les bulles de paroles fleuries (les mots qui séduisent les filles) et les bulles de pensée qui sont bien plus crues (les vrais désirs du personnage). Le décalage devient encore plus grand quand Thomas se rend compte que la société elle-même est dans un entre-deux insupportable : beaucoup ont gardé leurs valeurs anciennes sur le couple et l’amour, mais veulent en réalité des relations faciles et physiques. C’est l’un des chocs de Thomas qui découvre finalement que les femmes sont aussi libérées (sinon plus) que lui. Ainsi, la vision de l’amour en prend un coup, puisque chacun multiplie les coups, justement ! (vous suivez ?) Entre la fille qui se tape ses voisins, la mariée qui ne peut pas inviter chez elle mais qui suce en quelques minutes, la femme qui propose des rapports à trois… les rapports ont donc bien changé, reflet des temps modernes et d’une société qui a profondément évolué. Imaginez quand l’amour se mêle à la politique, les étincelles que cela peut produire ! Thomas, à force de déconvenues, va même se travestir pour tenter de comprendre ce qu’est une femme. L’œuvre est donc un superbe éclairage sur les relations amoureuses d’aujourd’hui. Sans tabou ni faux semblant, mais aussi sans vulgarité, Bégaudeau montre avec beaucoup de finesse et de justesse nos mœurs d’aujourd’hui. La solitude de Thomas est touchante et montrée dans des mini-saynètes avec chute comique. La forme est désordonnée en apparence mais mime parfaitement cette recherche désespérée de l’autre et de soi. Le tout est parfaitement illustré par le trait légèrement caricatural et émouvant de Clément Oubrerie. Pour un premier essai, François Bégaudeau fait déjà très fort !

voir la fiche officielle ISBN 9782756040097