parution 03 avril 2013  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Masqué T4

Le préfet spécial

Frank doit empêcher à tout prix le préfet Beauregard de semer la mort et le chaos dans Paris. Un comic à la française au rythme trépidant mais au final un peu… spécial !


 Masqué T4 : Le préfet spécial (0), bd chez Delcourt de Serge Lehman, Crety, Hugonnard-Bert, Georges, Carré
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2013

L'histoire :

Joël Beauregard, le préfet de Paris-Métropole, souhaite un joyeux Noël à tous ses concitoyens, mais son intervention est un cadeau empoisonné. Avec son pouvoir hypnotique, il transforme ses vœux en véritable cauchemar et soumet toute la population à ses rêves les plus fous. Ainsi, tous les Parisiens deviennent enragés en voyant l’œil diabolique de Beauregard. C’est la panique générale, le chaos total. Même les télévisions qui présentent l’évènement à la Une sont débordées par leurs présentateurs qui deviennent incontrôlables. Dans ce marasme, seul Frank Braffort peut changer le cours des choses. Il tente de trouver une solution, mais comprend très vite qu’il est prisonnier du vitrail magique avec les créatures qu’il a faites arrêter. Beauregard a agi de façon diabolique : il s’est arrangé pour neutraliser ses ennemis les plus dangereux afin de pouvoir agir à sa guise. Braffort décide alors de s’allier à la Gargouille pour tenter de s’échapper de la prison magique et contrecarrer les plans dangereux de Beauregard...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Suite et fin du premier cycle de cette série futuriste matinée de super-héros. Après avoir planté le décor et laissé le temps à Beauregard de tisser sa toile, le récit explose dans une succession d’actions plus violentes les unes que les autres. Le scénariste Serge Lehman débride son histoire, rappelant ses emprunts incessants au monde des comics. Le début est totalement apocalyptique et les Parisiens s’entredéchirent, comme pris de folie. Beauregard, tel un nouveau Joker, a soumis la population à sa merci et il compte en profiter pour tout détruire. Bien évidemment, un « bon » Joker ne peut exister sans son double inversé, Batman ! Beauregard a donc du souci à se faire puisque Frank, son ancien garde du corps, est lui aussi en colère et va lâcher les chevaux pour s’opposer au préfet démoniaque. Le nouveau chevalier noir de Paris va user de toutes ses forces. Il tape sur tout ce qui bouge, empli d’une soif de vengeance et d’une colère toute légitime. Pendant pas mal de pages, le menu se résume à des explosions, attentats, agressions diverses et variées, crises de folie et combats de rue. Dans un style ultra dynamique, le dessin de Stéphane Créty fait exploser (encore !) les cases et la perspective. Avec des procédés très modernes, la mise en page est totalement débridée et le tout forme une lecture ultra rapide et foisonnante d’idées et de vie. Les auteurs n’ont donc rien à envier aux auteurs de comics auxquels ils empruntent quelques « trucs ». En effet, le costume de Frank rappelle furieusement celui de Batman tandis que l’armée est équipée par l’entreprise… Stark ! Le final réserve également une surprise de taille dans ce domaine, puisque tout s’explique par l’entremise d’un autre grand super-héros des USA (suspense…). En deux parties, ce final joue donc d’abord sur un rythme sur-vitaminé et plein d’actions nerveuses, tandis que la deuxième tente d’expliquer l’origine des pouvoirs de Frank. C’est d’ailleurs là que le bât (ou collant, puisqu’on parle de super-héros !) blesse, puisque les solutions sont apportées de façon totalement énigmatiques. Les dialogues entre les personnages, censés faire la lumière sur les zones d’ombre de l’histoire, sont crépusculaires et parfois à la limite du ridicule, tant le style est emberlificoté. Dommage pour les fans de cette série prenante qui attendaient certainement plus de respect quant au traitement de l’histoire. L’hommage final au genre populaire (du roman feuilleton au comic) laisse toutefois envisager un nouveau cycle prometteur. En attendant, n’oubliez pas votre masque !

voir la fiche officielle ISBN 9782756029863