parution 24 août 2011  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Anticipation

Spyder T3

Old school

Pour tirer sa sœur des mains du MI6, Spyder organise à Hong-Kong un échange d’agents secrets à hauts risques. Des ennemis viennent alors perturber la transaction. Une 3e intrigue d’espionnage pur jus, dans un contexte d’anticipation superflu...


 Spyder T3 : Old school (0), bd chez Delcourt de Latour, Vastra, Beau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2011

L'histoire :

Au terme d’une mission périlleuse aux abords du MI6 londonien, Meilin Bao, agent secret chinoise, s’enfuit en courant à travers les rues. Ils sautent d’un pont à bord d’une péniche… mais sont interceptés à bord par les équipes britanniques. Le frère de Meijin, Jonah Bao, alias l’agent spyder, en poste à Hong-Kong est aussitôt prévenu pour régler le problème. Il applique alors un plan pragmatique : capturer un agent anglais dans Hong-Kong et proposer un échange. Son dévolu se porte sur Nelson Bright, un jeune agent prometteur, qui profite d’une interception musclée par les partenaires de Spyder. Le contact est ensuite pris avec le MI6, qui accepte l’échange. Toutefois, les choses risquent de se compliquer… Car James Bright, le père de Nelson, lui aussi un vieux loup de l’espionnage, demande de l’aide à son ancienne équipe pour le récupérer. En outre, le fiston enquêtait sur un agent double, la légendaire « Alice », qui peut profiter de cette faille pour l’éliminer. Rendez-vous est pris au sommet de la tour Victoria, seul building qui traverse l’épaisse couche de nuages entourant un certain vaisseau alien…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Spyder est décidément une série étonnante. Le scénariste Sébastien Latour aura pondu un contexte d’anticipation et de science-fiction à faire saliver les amateurs… pour finalement ne pas s’en servir. Chacune des intrigues indépendantes de la série se circonscrit en effet à des contingences d’espionnage pur jus. Un exemple flagrant que ce nouveau tome 3, mettant en scène une classique problématique d’échange d’agents secrets, avec jeu d’agents doubles, petits secrets et code d’honneur entre les structures britannique (MI5 et MI6) et chinoise (HK3), sans même jamais passer par un anneau de téléportation ! On pourrait transposer cette histoire à notre époque ou dans les sixties jamesbondiennes, cela ne demanderait quasiment pas d’adaptation. Les courses poursuites et scènes d’action empruntent certes agréablement le décor urbain de Hong-Kong. Car le dessinateur Sébastien Vastra livre ici une partition graphique remarquable, prouvant ses talents dans tous les compartiments du métier : profondeurs d’angle, décors chiadés, mouvement, personnages identifiables… Cruellement, les auteurs nous gratifient tout de même d’une case unique où l’on peut (enfin) apercevoir le vaisseau alien stationné au-dessus de Hong-Kong (dantesque !)… ce qui n’est d’aucune utilité dans l’intrigue. Peut-être que dans l’ultime tome 4… mais on n’y croit plus trop.

voir la fiche officielle ISBN 9782756019567