parution 14 janvier 2011  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Humour

Dreamteam T1

Marcinelle Blues

Sous la houlette du nouveau rédac-chef Niffle le paon, les éditions Darpuis-LongKanard s’attaquent à la reconquête du marché. Une parodie finaude mais pointue sur l’édition BD, à réserver aux initiés du Journal Spirou (ou Tintin ? ou Pilote ?)…


 Dreamteam T1 : Marcinelle Blues (0), bd chez Dupuis de Yann, Léturgie
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2011

L'histoire :

L’heure est grave, ce matin-là, au conseil d’administration des éditions Darpuis-LongKanard de Marcinelle : les bénéfices n’ont accrus cette année que de 6,95%. Le plus mauvaise chiffre depuis 1938 et le lancement de leur célèbre magazine. L’un des actionnaires annonce à l’assemblée encagoulée, que pour redresser la courbe, il a embauché un nouveau rédac chef, jeune, ambitieux, dynamique : le paon Frédéric Niffle. Sans le moindre doute sur la réussite de sa mission, ce dernier rappelle dans son équipe quelques membres piliers de la boîte, en quasi-pré-retraite : de Kuyssche le cochon, Dayez le coq, Yann le corbeau, Léturgie le rat… et il lance une nouvelle formule. Le siège est satisfait, mais vigilent : gare au moindre faux-pas ! L’autre idée géniale de Niffle le magnifique est de réussir à rapatrier un (vrai) manga du Japon. Or, l’équipe envoyée là-bas en commando spécial a glané ce qu’il restait : la bestiole bleue ridicule qu’ils ont rapportée s’appelle un Sakapis… et son super pouvoir spécial est de pouvoir subitement uriner des hectolitres de pisse. On le sent venir, remarquez, car quelques secondes auparavant, l’une de ses antennes se gonfle, se gonfle, se gonfle…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les parodies singeant le quotidien tumultueux d’une (grande) maison d’édition de bande dessinée est un exercice classique, assez représentatif de « l’école belge ». La série culte la plus emblématique du registre, créée et magnifiée au cours des années 70 et 80 par le grand André Franquin, s’appelait tout de même Gaston Lagaffe… Or, aujourd’hui les principales enseignes historiquement artisanes de l’âge d’or (pour ne pas les nommer : Dupuis, Dargaud, Lombard, Kana, Blake et Mortimer, Lucky Prod…) sont réunies sous l’égide d’une même multinationale, « Media Participation ». L’éditeur tendrement moqué à travers la parodie s’appellera donc « Darpuis-LongKanard » ! Yann est l’un des rares scénaristes à avoir la légitimité et les compétences pour relever le défi : il a une sacrée expérience, un talent sûr et la reconnaissance de ses pairs. Et comme il fallait s’y attendre, il ne se prive pas pour écorner ses collègues et sa hiérarchie, avec une pluie de bons mots et de situations bien senties, et l’aide du coup de patte très franquinien de son compère Simon Léturgie. Pour se foutre de la poire de ce petit microcosme, dans les grandes largeurs, Léturgie emprunte l’angle de la zoomorphie. Cet ex-colocataire de Yann représente son mentor en corbeau, lui-même en rat, le pilier de chez Dupuis Alain de Kuyssche en cochon régressif ou son éditeur Frédéric Niffle en paon auto-satisfait. « Les actionnaires », quant à eux entité obscure et néanmoins toute-puissante, prendront l’apparence de conspirateurs encagoulés… Néanmoins, l’abus de private jokes et de références obscures pour le grand public, restreignent véritablement le plaisir de la parodie aux initiés du monde du 9e art.

voir la fiche officielle ISBN 9782800149455