parution 28 mai 2010  éditeur Dupuis  collection Secrets
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Chronique sociale

La Corde T1

Une argentine expatriée en France pour ses études, en profite pour enquêter sur ses origines familiales. Début d'un diptyque débroussaillant un nouveau secret de famille enfoui, en écho au précédent L'écharde...


La Corde T1, bd chez Dupuis de Giroud, Duvivier, Denoulet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2010

L'histoire :

A Buenos Aires, Ana Quinteiro fête son départ pour la France : elle est acceptée à Grenoble pour poursuivre ses études d’architecture en terre, au sein d’une prestigieuse institution. Elle est d’autant plus ravie qu’elle y va accompagnée de son amie Paquita et qu’elle compte bien se mettre en quête de ses origines familiales européennes : ses parents ont toujours été particulièrement sibyllins sur le sujet. Une fois là-bas, l’été avant la rentrée, elles dégottent ensemble un appartement… un peu pourri, mais pas trop cher. L’atout de ce logement vient surtout du voisin, de leur âge, Paul : charmant, cultivé, prévenant et fin cuisinier. Il les aide à restaurer l’appartement et les deux amies deviennent rivales de cœur. Dans un premier temps, c’est Paquita qui gagne. Ana se retrouve dès lors logiquement un peu seule, mais elle n’est pas d’un tempérament jaloux. Elle reste très amie avec Paquita et avec son aide, commence son enquête généalogique à Barcelone. Chou blanc. Puis en passant dans les Cévennes, une région très appréciée de sa mère, elle achète dans une librairie un roman intitulé La corde. Signé Julienne Robert, le livre relate le tragique témoignage d’une famille démantelée pas la shoah… Elle ignore encore que cette histoire provoquera un bouleversement profond lorsque sa mère le lira. D’ici là, profitant d’un week-end à restaurer une grange de montagne, Ana pique Paul à Paquita, ce qui signe le début d’une brouille qui semble irréversible entre les deux amies…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Et un Secrets de plus révélé par Frank Giroud, qui réitère ainsi une troisième collaboration avec Marianne Duvivier au sein de cette collection. Cette nouvelle enquête, menée par une jeune argentine expatriée en France qui veut comprendre pourquoi le passé de sa famille est si hermétique, s’appuie fortement sur le précédent diptyque L’écharde (la Julienne Robert auteure du roman La corde est le pseudo d’Annette Picot, l’héroïne de L’écharde). Il est donc conseillé de relire ces précédentes investigations, ou du moins de bien avoir en mémoire leurs tenants et leurs aboutissants, pour saisir toutes les subtilités de cette nouvelle énigme familiale. Encensons encore le minutieux travail de scénariste de Frank Giroud, devenu l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur pour l’exercice particulier du puzzle généalogique. Visuellement, Marianne Duvivier a quant à elle toujours tendance à dessiner ses personnages (féminins surtout) avec des visages identiques… Or, dans le registre des enquêtes sur l’affiliation de sang officieuse ou officielle, il est plutôt important de bien distinguer les traits, de supputer des ressemblances, afin de mener soi-même son investigation, au fil des indices. Ce gros bémol est d’autant plus dommage que le reste du dessin (décors, proportions, cadrages…) est sérieux, appliqué, comme feutré par une colorisation impeccablement ajustée au ton du récit. Heureusement, les dialogues de Giroud sont suffisamment limpides et pour permettre l’entière compréhension de ces ramifications familiales, tout en imposant un rythme idoine aux révélations. A suivre avec intérêt…

voir la fiche officielle ISBN 9782800146577