parution 01 mars 2008  éditeur Dupuis  collection Aire libre
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Esotérique

La porte au ciel T1

En fugue, trois adolescentes se réfugient dans une maison de campagne, sous laquelle se trouve une « porte au ciel »… Mise en place d’un thriller rural angoissant, sur un sublime dessin réaliste en couleurs directes !


La porte au ciel T1, bd chez Dupuis de Makyo, Sicomoro
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2008

L'histoire :

Julie, Manu et Anna, trois copines ados vivent mal leurs problèmes familiaux. Au lycée, on les surnomme les japonaises, en raison de leurs récentes tentatives de suicides, kamikazes… Ce jour là, sous l’impulsion de Julie, qui n’a pas décroché la note plancher en math imposée par son paternel, elles décident de fuguer, ensemble. Elles prennent un bus et descendent en campagne, à trois arrêts différents pour ne pas éveiller les soupçons. Puis elles se retrouvent à un point de ralliement et se mettent en route. Au terme d’une longue marche à travers de tristes paysages hivernaux, elles finissent par arriver à leur destination : la ferme abandonnée et isolée du grand-père défunt de Manu. Cette dernière est précautionneuse : elle sait que sa disparition va être signalée et que les flics ne manqueront pas de passer à cet endroit d’ici 3 à 4 jours. Elle propose donc à ses copines de loger durant ce temps dans la cave, un cabanon plus loin en contrebas. Elles s’y installent donc toutes trois, puis Manu leur fait découvrir un passage souterrain, un peu lugubre, qui mène à une grotte. La, dans de nombreux creux troglodytes, sont entreposés des dizaines de cadres avec des photos anciennes, tandis que sur un pilier central rocheux est gravé une sorte de signe cabalistique. D’après le grand-père de Manu, ce pilier sert à communiquer avec les morts…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’origine de cette histoire, se trouve l’émotion de Pierre Makyo devant le témoignage bouleversant de parents d’enfants disparus. « Vivre chaque jour sans savoir ce que ma fille est devenue est un cauchemar permanent. Je préfèrerais mille fois la voir morte ». En postface, Makyo explique rechercher un début d’antidote à cette douleur infinie, sans prétention. Dans cet opus d’exposition, le récit emprunte une forme de tension latente, presque ésotérique, entre chronique sociale et thriller psychologique. Trois ados prennent la tangente et se frottent à divers contingences. L’une fantastique, à travers cette Porte au ciel, révèlera sans doute son potentiel exact au sein du second tome. L’autre se fait plus poignante, à travers la rencontre avec David, père d’une petite disparue, 8 années auparavant. Une troisième angoissante nait enfin au travers de cet inconnu qui épie à la jumelle la retraite secrète des jeunes héroïnes. Makyo ne précipite pas les choses, prenant le temps d’installer les caractères de son petit monde et l’ambiance un peu lénifiante de ces mornes journées d’hiver… Ce décorum inquiétant doit aussi beaucoup aux talents réalistes d’Eugenio Sicomoro, avec lequel Makyo a déjà réalisé Lumière froide. Au dessin, un crayonné subtil rehaussé de superbes aquarelles, tout en couleurs directes, le romain campe les portraits de jeunes héroïnes attachantes et fragiles, au sein de paysages campagnards de toute beauté. Un résultat virtuose, à classer parmi les meilleurs du genre !

voir la fiche officielle ISBN 9782800137155