parution 29 juin 2018  éditeur Dupuis  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour, Conte - Féerie

Les Méchants de l'histoire T1

Dracula

Vlad Dracul, appelé Dracula, fut un réel seigneur de guerre en Valachie. Son dada : empaler les ennemis (et ceux qui le chiffonnent) sur de hauts piquets. Une biographie déconnante mais authentique d’un vrai méchant de l’Histoire !


Les Méchants de l'histoire T1 : Dracula (0), bd chez Dupuis de Swysen, Solé, BenBK
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2018

L'histoire :

Aux alentours de l’an 1431, Vlad Dracula naît à Sighisoara, une ville de Transylvanie (actuelle Roumanie). Après Mircea, il est le second né d’une famille qui comptera trois garçons – Radu naîtra 7 ans plus tard, d’un second lit. Son père est honoré de l’ordre du dragon « Dracul » (diable en valaque) par Sigismond de Luxembourg… et cinq ans plus tard, il est « Grand Voïévode », seigneur, gouvernant et régnant sur toute la Valachie. A cette époque, les conflits avec la puissance ottomane voisine sont permanents. Le père est obligé de faire allégeance au sultan Mourad II : il l’autorise à passer sur son territoire afin qu’il l’épargne. Mais vers 1444, les affaires se corsent et tandis qu’un autre voïevode, Jean Hunyadi de Transylvanie, inflige de cuisantes défaites aux turcs, Vlad et Radu doivent être confiés comme otages au sultan. Vlad découvrira des mœurs peu recommandables : on viole les enfants, on empale les ennemis et on les exhibe en haut de hauts pieux plantés en terre… ou on édifie de hautes pyramides avec leurs têtes coupées. Vers 1447, apprenant la mort de leur père et de leur frère, Radu parvient à s’échapper, en blessant au passage Mehmet, le fils du sultan. Vlad, lui, se voit confier par le sultan la prise du trône de Valachie, à Targoviste, en 1448…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Rions un peu avec les authentiques méchants qui ont vraiment existé à travers l’Histoire de l’humanité… Telle pourrait être clairement définie l’intention des Méchants de l’Histoire, nouvelle collection de vulgarisation historique dirigée et scénarisée par Bernard Swysen. Et pour bien entamer l’exercice, ce dernier propose de se pencher sur le cas de Dracula, prince de Valachie d’une cruauté sans pareille, qui a bel et bien existé au XVème siècle. Soit bien en amont du costume de vampire romantique que lui a taillé Bram Stocker au XIXème siècle. A travers le dessin dynamique de Julien Solé, mais aussi les dialogues qui prennent tout à la dérision, la vocation humoristique est bien là. Cette tonalité légère permet de faire passer l’infâme supplice du pal qui ponctue très régulièrement les planches. Vlad Dracul a en effet gravé sa terrible réputation dans la postérité en édifiant une véritable forêt de 3 km sur 1, remplie de 20 000 corps empalés, juste pour provoquer un effet bœuf à ses ennemis ! Swysen colle visiblement au plus près à la biographie connue de Vlad Dracul. Tellement près, avec un tel souci du détail, qu’on se perd clairement dans les épisodes redondants de conquêtes et de sévices. Durant 46 planches, s’enchaînent ainsi prises de pouvoir, pertes de pouvoir, ignominies et empalages pour des queues de cerise, souvent sans transition, au sein d’un découpage serré. Plus qu’un catalogue dont on ne retient pas grand-chose, on aurait apprécié de cerner la dimension psychologique, les moments clés qui ont conduit à une telle cruauté. On sort de cet épisode d’humour historique noir (et rouge) avec une farouche envie de faire des brochettes au barbecue.

voir la fiche officielle ISBN 9782800168586