parution 06 septembre 2019  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Sport - Baston

Michel Vaillant T8

13 jours

En raison de la blessure d’un pilote Renault, Michel Vaillant est recruté au débotté pour participer au Grand Prix de France ! Or il n’a que 13 jours pour se préparer. Une aventure autonome, étonnamment classique.


 Michel Vaillant T8 : 13 jours (0), bd chez Dupuis de Lapière, Benéteau, Dutreuil, Tati
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2019

L'histoire :

Michel Vaillant est en réunion de bureau chez Renault lorsque le directeur de la compétition F1 reçoit un coup de fil pour lui annoncer une sale nouvelle : leur pilote n°1 Nico vient de se faire une entorse de la cheville en faisant son jogging. Il est indisponible au minimum pour 15 jours… alors que le grand prix de France doit se courir 13 jours plus tard ! Cyril propose aussitôt la place à Michel, bien qu’il ne connaisse pas la voiture et que sa condition physique soit loin de son top. Michel refuse tout d’abord… puis après une nuit de réflexion, il relève le défi. Il embarque aussitôt pour une préparation intense, qui alterne les longues séances à bord d’un simulateur et les joggings. Les premiers chronos sont très décevants et ils inquiètent les préparateurs. Mais Michel est opiniâtre et courageux. Il va même jusqu’à suivre le coaching prodigué par un champion du monde d’apnée ! L’idée est d’apprendre à maîtriser sa respiration, à baisser son rythme cardiaque. Michel se retrouve donc à faire quelques plongées sous-marine du côté de Cassis… et même à affronter, yeux dans les yeux, de redoutables requins ! Au bout du 8ème jour, Michel, son coéquipier et son équipe rejoignent enfin le circuit pour les premiers essais sur piste…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec ce tome 8, l’équipe d’auteurs en charge du nouveau Michel Vaillant livre sans doute l’épisode le plus classique du renouveau, comparé à l’âge d’or de cette série culte. Finis les psychodrames familiaux et les faillites industrielles : lors de cette intrigue en one-shot, Michel se borne à incarner la figure du héros providentiel et courageux, qui fait preuve d’abnégation et de solidarité, pour s’en sortir finalement (quasi) vainqueur. En ce sens, il remplit toutes les cases de la grille de poste de la chevalerie médiévale (« A cœur Vaillant, rien d’impossible »…). Comme l’indique le titre, il ne met en effet que 13 jours à redevenir à son niveau de champion, en suivant une préparation intense et variée. L’album se déroule ainsi en deux temps : primo l’entrainement (les deux premiers tiers de l'album) où on le voit passer par un simulateur, un stage de plongée en apnée, ou même un face-à-face avec un requin… ; et deuxio le Grand Prix (le dernier tiers) où les amateurs de courses automobiles seront aux anges. Les dialogues empruntent régulièrement au vocable expert de la F1 moderne et à ses tactiques, où le moindre rapport est calculé et optimisé. En outre, il est assurément difficile de faire vivre la haute vitesse et les tensions qui lui sont liées en deux dimensions, sur papier… Or le duo de duos (Graton fils et Lapière au scénar ; Benéteau et Dutreuil au dessin) y parvient à merveille. Une fois de plus, la course est exemplaire de mouvements et de suspens. Le vrombissement des bolides et leur confrontation sont dignes de joutes modernes… soit encore une référence proche de la chevalerie. Après tout, les voitures aussi arborent des blasons et finissent par rentrer dans leur écurie !

voir la fiche officielle ISBN 9791034737123