parution 08 juin 2018  éditeur Editions de la Gouttière  Public enfant  Thème Humour

La Maison la nuit

La vie quotidienne d’une famille lambda, entre un soir et un matin, vue depuis un plan de coupe de leur maison. Un exercice simple et astucieux d’art séquentiel, qui amusera dès le plus jeune âge.


La Maison la nuit, bd chez Editions de la Gouttière de Joub, Nicoby
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Une maman et son fils rentrent à la maison après une journée de travail. A la cuisine du rez-de-chaussée encore plongée dans le noir, les souris entendent la porte et s’activent : elles rangent le bol de lait dans lequel elles étaient en train de boire et retournent se planquer dans leur trou. Les bruits de pas dans l’escalier ne perturbent pas la somnolence du chat, confortablement installé en boule sur le lit des parents. Sur le toit, deux oisillons dans leur nid piaillent en attendant que leur mère leur apporte un ver. Le fiston feuillette son illustré sur son lit, tandis que papa rentre, lui aussi, et que maman fait dégager le chat, puis redescend embrasser son mari. Les souris en profitent pour rejoindre la chambre à coucher parentale. Elles trouvent une tapette avec un morceau de fromage, mais elles sont futées : elles retirent le fromage et laissent la tapette. C’est l’heure du souper : maman appelle le fiston du bas des escaliers, pendant que papa met la table. Le repas se déroule ordinairement, alors que la nuit tombe. Sur le toit, les oisillons bénéficie d’un énorme ver. Dans la chambre du gamin, le chat dort (encore). En cuisine, les parents débarrassent la table…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est un classique du médium bande dessinée : les cases d’une planche normale sont présentées en gaufrier, comme autant de pièces d’une maison vue en coupe ; il est donc malin que des auteurs songent à s’emparer de ce point de vue transversal pour raconter une histoire. On avait déjà vu cela avec L’espace d’un soir (chez Delcourt). A la différence que l’histoire imaginée à quatre mains par Joub et Nicoby s’adresse à un public enfantin, avec un dessin simple, expressif et coloré. L’œil avisé notera au passage que, par souci d’économie, les pièces ont été dessinées une fois pour toutes, les personnages et leurs activités venant numériquement en incrustation par-dessus. Bref, il n’y a pas ici d’autre scénario que celui du quotidien d’une famille lambda : papa, maman, le gamin, le chat, les souris du mur, les oiseaux sur le toit et deux fantômes bizarroïdes, vaquent à leurs activités propres quotidiennes (la cuisine, le brossage des dents, le rangement…) entre la fin d’une journée ordinaire et le début d’une seconde journée ordinaire. Il y a ainsi plusieurs façons de lire cette BD entièrement muette : soit de manière classique, chaque planche commençant par la chambre du fils (au grenier) et se terminant par la cuisine (au rez-de-chaussée), pour une vue globale de la maison ; soit en piochant de-ci de-là pour suivre tel ou tel protagoniste et ses interactions avec les pièces vacantes ou occupées. On souligne cependant qu’il n’y a ni télévision, ni radio, ni usage d’écrans de smartphone, ordinateur ou tablette. D'ailleurs, à 50 ans près, rien n’indique l’époque. Ce souci d’universalité constitue forcément un parti-pris narratif et permettra à un large public d’apprécier l’exercice astucieux.

voir la fiche officielle ISBN 9791092111651