parution 09 novembre 2017  éditeur Gallimard  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Commissaire Kouamé T1

Un si joli jardin

A Abidjan, un magistrat vient d’être assassiné. Le crime parfait. Un commissaire sans âge, survolté, d’une rare efficacité, mène l’enquête flanqué d’un adjoint blanc épris de petites voitures. Un polar africain par l’auteure d’Aya de Yopougon.


 Commissaire Kouamé T1 : Un si joli jardin (0), bd chez Gallimard de Abouet, Mary, Boniaud
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Gallimard édition 2017

L'histoire :

A Abidjan, le ministre de l’intérieur annonce que la criminalité a tellement augmenté qu’il faut frapper un grand coup. Il annonce nommer le commissaire Kouamé, surnommé « le scorpion urbain », à la tête de la police nationale. Mais le patron d’un hôtel de passe, l’Hôtel sous les tropiques, fait une découverte macabre au petit matin. Les policiers, alertés, trouvent la femme de chambre choquée par un homicide. L’un des policiers appelle le ministre, qui réveille Kouamé, qui réveille son adjoint Arsène. Pourquoi ce branle-bas de combat ? Parce ce que c’est un magistrat qui vient d’être assassiné, honnête et droit, et un ami de Kouamé par la même occasion. Ce dernier est une tornade. Il prend l’affaire en main avec beaucoup de vigueur, hurle ses ordres, court partout, et se sert de son adjoint pour brutaliser les suspects. Les malfrats n’ont qu’à bien se tenir, et les autres aussi… Mais l’enquête sera longue et complexe, car les bandits rôdent, tapis dans l’ombre.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un commissaire hystérique, d’une efficacité redoutable, mais aux méthodes discutables, flanqué d’un adjoint sentimental et brutal, qu’il refuse de reconnaître comme blanc, des prostitués en veux-tu en voilà, des travestis, des loubards, des tueurs, des politiciens pas vraiment véreux… et une famille qui évolue et qui lui rappelle son âge, voilà la faune de ce Commissaire Kouamé. Après la douce innocence de Aya de Yopougon, Marguerite Abouet se lance dans le polar. Et pas n’importe lequel : le polar africain. Celui où les flics attachent les voyous aux radiateurs pour les bastonner tant et si bien, ou les pendent par les pieds aux néons des salles d’interrogatoire. Les suspects avouent tout, même (et surtout) ce qu’ils n’ont pas fait. L’adjoint débite les banalités, ce qui lui vaut toujours la même réponse blasée de son chef bien aimé : « Je sais, Arsène, je sais. » Mais au-delà de l’auto-caricature, drôle à en pleurer à de nombreuses reprises dans l’album, Abouet joue aussi avec les autres codes, comme la famille, le fossé qui se creuse entre les jeunes et les vieux, le respect anachronique de certaines coutumes. Tout ça sur fond de violence sourde et sèche. Sans foi ni loi. Le récit est sur-vitaminé, la faute à un commissaire sur tous les fronts. Mais Donatien Mary s’en sort magnifiquement, avec un trait lui aussi caricatural, des couleurs qui explosent et un magnifique sens du mouvement grâce auquel Kouamé fait quelquefois penser au Taillard de Worms de Christophe Blain dans Quai d’Orsay. C’est drôle, passionnant, intelligemment mis en scène et séquencé. Tout fonctionne dans un polar à la chute en forme d’ouverture inquiétante pour le prochain album… A lire absolument ! « – Je sais, Arsène, je sais. »

voir la fiche officielle ISBN 9782075076920