parution 07 décembre 1994  éditeur Glénat  collection Caractère
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Mondes décalés

Balade au bout du monde – cycle 2, T7

La Voix des maîtres

Madame Evans, Ariane et Arthis continuent leurs expériences en Inde. Un beau voyage visuel, mais l’histoire s’essouffle à cause d’un scénario indigent.


 Balade au bout du monde – cycle 2, T7 : La Voix des maîtres (0), bd chez Glénat de Makyo, Hérenguel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 1994

L'histoire :

Arthis, Ariane et madame Evans sont en Inde et vivent auprès des adeptes de l’A-Ka-tha. Cependant, les nouvelles sont mauvaises : le père d’Ariane est bien décédé et ils sont arrivés trop tard. De plus, la situation de la région est tendue et difficile : un peuple sanguinaire, les Thugs, ne cesse de multiplier les attaques contre les adeptes de l’A-Ka-Tha. Arthis tombe malade pendant plusieurs jours et se retrouve cloué au lit. Pendant ce temps, Ariane passe son temps à soigner le père de Nisarga, le fameux joueur de musique hindou, et parvient à le guérir. Arthis finit par se réveiller en meilleure forme. Un jeune autiste, Gopal, prend soin de lui et l’accompagne sans arrêt. Pendant ce temps, madame Evans est plongée dans les notes du père d’Ariane qui avait continué ses recherches sur les transferts d’esprit. Ariane est désormais convaincue qu’ils peuvent réaliser un nouveau transfert : elle échangerait son esprit contre celui du corps momifié de son père !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Arthis prend à nouveau la route pour une balade des plus exotiques : l’Inde. Berceau de la religion et de la spiritualité, le pays est fascinant de coutumes et de pratiques mystiques. Pierre Makyo laisse le soin à Eric Hérenguel de transporter le lecteur dans ces contrées sauvages et fascinantes. Force est de constater que le remplaçant de Laurent Vicomte dans la série s’en tire à merveille dans cet exercice. Les paysages sont somptueux et les costumes des personnages sont magnifiquement ornés. Les couleurs de Laurence Quilici participent également au dépaysement et les tons chatoyants sont d’un très bel effet. Le cadre de l’histoire crée une atmosphère sacrée et rend possible cet incroyable voyage opéré par Ariane et madame Evans, bien plus fascinant et dangereux que de se rendre en Inde : le voyage des âmes ! Cette fois, le transfert spirituel devient beaucoup plus dangereux, puisque nos héros veulent le tester sur un corps mort. Cependant, Makyo est moins efficace qu’à l’habitude et les textes sont peu percutants. Comme s’il était lui-même submergé par la qualité du graphisme, le scénariste a omis de rendre son histoire prenante. La tension de l’épisode est très mince et les évènements dramatiques s’enchainent mécaniquement et sans passion. De plus, les dialogues sont très pauvres en émotions et en intérêts. Malgré la qualité du dessin, on ne croit plus à cette aventure exceptionnelle de l’esprit. L’œuvre semble avoir perdu son âme… A-t-elle subi elle-aussi un transfert ?

voir la fiche officielle ISBN 9782723417358