parution 01 septembre 1986  éditeur Glénat  collection Caractère
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Mondes décalés

Balade au bout du monde – cycle 1, T3

Le bâtard

Le Petit Royaume est en grand danger et en proie à de violentes luttes internes. Arthis pourra-t-il y retourner pour réconcilier tout le monde ? Un tome limite trop dense, mais une balade toujours aussi fascinante...


 Balade au bout du monde – cycle 1, T3 : Le bâtard (0), bd chez Glénat de Makyo, Vicomte
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 1986

L'histoire :

Arthis et Anne retournent dans les Marais pour chercher le passage qui mène au Petit Royaume. Mais Arthis ne parvient plus à retrouver l’endroit où il avait été plongé dans l’autre monde. De plus, sa situation avec Anne est très tendue et il est assailli par le même rêve étrange : une femme brune, habillée de blanc, se rapproche au milieu d’une musique lointaine avec un masque d’or. Pendant ce temps, dans le Petit Royaume, le roi de Galthédoc se réveille, comme chaque matin, l’esprit lourd et tourmenté. Heureusement, trois serviteurs l’assistent à son réveil et lui servent de mémoire en lui rappelant son passé trouble et le désordre de son royaume. Le roi est persuadé que sa folie intérieure est le moteur de la souffrance de son peuple. Pourtant, il s’accroche à son pouvoir et doit faire face à la conspiration d’Argon, le fils illégitime qu’il a eu d’une relation « accidentelle ». Argon, le « bâtard » de Galthédoc, est un homme rusé et puissant qui est prêt à tout pour renverser son père et prendre sa place sur le trône. Argon n’est autre que le seigneur qui est venu en aide à Arthis et qui l’a missionné à faire un reportage dans le Grand Pays. Alors que Galthédoc est en souffrance et doit faire face à de nombreux problèmes, comment Argon compte-t-il renverser le vieux roi fou ? Qui est cette mystérieuse inconnue enfermée dans la tour d’Argon ? Qui est l’énigmatique joueur de musique qui enchante tous les habitants et qui disparaît sitôt qu’on part à sa recherche ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le tome trois ouvre le lecteur à un nouvel univers et sort des bas-fonds de la prison. Le scénariste Pierre Makyo présente dans les moindres détails le fonctionnement du Petit Royaume. On découvre ainsi une longue galerie de personnages qui tirent les ficelles du pouvoir : le roi, ses assistants, le capitaine des gardes, Argon, le bouillant Dammartin, les conspirateurs Antoine de la Marche, Guillaume d’Aigue Perse, le beau Joachim et le mage Apis. Cette liste annonce également une longue série de révélations sur le fonctionnement de Galthédoc et de ses vicissitudes. Encore une fois, Makyo ne s’embarrasse pas de suspense et dévoile très rapidement tous les dessous (même les plus affreux) de cet étrange royaume. Même si certaines scènes sont de véritables rebondissements, tant les révélations sont choc. L’épisode se montre d'ailleurs peut-être un peu trop foisonnant et les informations se multiplient, gâchant quelque peu l’effet de surprise ou l’effet dramatique. Par contre, Makyo excelle à nouveau dans la peinture de la noirceur humaine. Peut-être encore plus sombre que le trou à rats de la prison, le monde du royaume est une véritable fosse à serpents. Pas un seul sujet n’est digne de confiance ou ne peut échapper à la soif du pouvoir. Le roi est totalement hystérique et traîne un passé sordide et terrifiant, tandis que ses sujets, proches ou rivaux, vont tout faire pour le détrôner. Le tome vaut surtout pour l’émergence du Méchant de l’histoire : Argon n’est pas seulement un bâtard au sens classique du terme, mais le mot est aussi à prendre dans son sens argotique, tant le personnage est vénéneux et fascinant. Manipulateur consommé, Argon est brillant d’intelligence et de malice et calcule tous ses coups à l’avance. Véritable vipère, il trompe tout le monde dans des pièges machiavéliques. Son venin est insidieux. La figure du mal est donc particulièrement impressionnante puisqu’Argon fait tout avec élégance : la beauté du diable ! Là encore, une seule personne semble loin du marasme et des turpitudes du pouvoir : Joachim est un être pur et beau, le pendant d’Arthis dans le Grand Pays (les deux personnages vont d’ailleurs rapidement devenir rivaux). Le dessin de Vicomte est beaucoup plus sobre que les tomes précédents, puisque l’objectif est de présenter tous les rouages du Petit Royaume. Mais son trait ne cesse de devenir mûr et plein d’élégance : on pourra admirer la finesse des corps féminins ou l’apparente douceur du visage d’Argon. Même si le tome trois a perdu un peu de son rythme et de sa puissance, le lecteur est impatient de découvrir le dénouement de cette histoire incroyable...

voir la fiche officielle ISBN 9782723407380