parution 01 mars 1984  éditeur Glénat  collection Caractère
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Mondes décalés

Balade au bout du monde – cycle 1, T2

Le Grand pays

Arthis va tout faire pour se sortir de sa prison infâme et comprendre les mystères de son enlèvement. Une suite encore plus intelligente et profonde que le premier tome, pour une série hors norme.


 Balade au bout du monde – cycle 1, T2 : Le Grand pays (0), bd chez Glénat de Makyo, Vicomte
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 1984

L'histoire :

Arthis est toujours enfermé dans une geôle putride et malfamée. La situation se tend de plus en plus entre les partisans du clan dirigé par le vieil aveugle et ceux dirigés par le Valet. Secrètement, ce dernier continue de faire creuser un gigantesque trou vers la liberté… mais beaucoup d’hommes s’y épuisent et le fils de l’ancien toubib tombe gravement malade. C’est le moment que choisit le vieillard pour asseoir sa suprématie. Il révèle la trahison du Valet à son ami le Moine. Celui-ci est fou de rage de voir que son ami fait secrètement creuser un tunnel. Le vieillard oblige le Moine à exhorter ses hommes à se révolter contre le Valet et sa fourberie. Cependant, le Moine devient fou et étrangle le vieillard. Assistant au spectacle, le Narquois n’intervient pas et laisse mourir son maître. Cette fois, il est le seul maître de la Prison. Beaucoup d’hommes se révoltent et une foule en furie se bat à mains nues. Dans la violence du combat, le tunnel creusé s’écroule et tue le Valet. L’éboulement dévoile également une sortie à l’air libre ! La bataille s’arrête aussitôt et les hommes, hirsutes et ivres d’espoir, regardent de l’autre côté… Malheureusement, ils ont ouvert une sortie vers une autre prison, peuplée uniquement de femmes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Suite de la série Balade au bout du monde. Pierre Makyo replonge son lecteur dans l’enfer de la prison, un univers carcéral intenable où l’homme devient une véritable loque. Les sentiments y sont exacerbés et l’homme devient un animal et un loup pour l’homme : beaucoup sombrent dans la folie ou meurent, tandis que les plus forts manipulent tous les autres. Dans un final apocalyptique, la lutte de pouvoirs se résume à une succession de trahisons, terrible reflet du monde de la politique : le Valet trahit son ami le Moine, le Moine trahit la confiance de l’aveugle et le Narquois trahit son maître… Reste l’espoir fou et insensé de sortir de sa condition et de l’incarcération. Mais là encore, Makyo piège tout son monde en imaginant un destin tragique à ses personnages : la liberté n’est en fait qu’une issue vers une autre prison ! Le microcosme carcéral se complexifie et Makyo singe la nature humaine en rajoutant les relations entre hommes et femmes, conflictuelles et bestiales elles aussi… Le dessin de Laurent Vicomte a pris plus encore de maturité, mais garde toujours cette audace incroyable dans les gros plans sur les personnages : peinture violente de la folie et de l’enfermement, ses personnages ont des regards vides et creux, les pupilles dilatées et le poil hirsute ; terribles fauves enfermés dans des cages. Seul Arthis semble garder sa bonté d’âme et trouve l’amour en retrouvant sa brune. C’est alors que Makyo accélère sensiblement son histoire. Car en donnant la clef des champs à Arthis, il donne au lecteur la clef de cet étrange monde qu’on appelle le Petit Royaume ! Grâce à des décors très soignés et bien plus travaillés que dans le précédent tome, le lecteur assiste à une plongée hallucinante dans le temps et l’espace. Arthis n’est pas au bout de ses surprises et le lecteur assiste à une véritable balade au bout du monde. Peu avare en révélations, Makyo dévoile toutes les origines de son monde et propose une solution des plus inédites. En plus d’un scénario bien ficelé, les textes sont d’une profondeur magnifique : aux vers anciens du « Grand Pays » répondent les textes tristes chantés par Annie qui se languit de l’absence d’Arthis. Cette balade est vraiment un chef-d’œuvre : subtil mélange d’une histoire originale et novatrice, d’une réflexion sur la nature humaine et d’une narration où chaque évènement est soupesé. Une œuvre forte qui n’a pas fini de vous surprendre…

voir la fiche officielle ISBN 9782723407403