parution 04 juillet 2018  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Historique, Aventure - Action

Inca T2

La Grotte du Nautile

Tandis que les conquistadores recherchent l’Eldorado, le destin prophétique d’Amaru, fils du soleil, se réalise au prix de douloureuses tribulations. Une histoire des incas un peu bancale, entre aventure initiatique improbable et notions historiques.


 Inca T2 : La Grotte du Nautile (0), bd chez Glénat de Granier, Bollée, Jiménez Alburquerque, Guénet
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2018

L'histoire :

Comme jadis Moïse chez les hébreux, en 1509 Amaru a été abandonné bébé dans un panier en osier, sur un lac des Andes, par un empereur inca, afin que lui soient épargnées de sanglantes querelles de successions. Ses seuls signes distinctifs : un serpent tatoué dans le cou, un tissu comportant un message complexe et une statuette en or. Durant son enfance et son adolescence, Amaru ignore sa condition première. Il est traqué par son cousin et rival, Anka, qui met près de 20 ans à le retrouver. Lors de cette confrontation, Amaru blesse gravement Anka au visage ; mais Anka blesse en retour la compagne d’Amaru, Nuna, au ventre. Amaru parvient à mener sa compagne auprès d’un shaman qui la soigne et la rétablit. Pendant ces années, Atahualpa gagne la guerre civile contre son frère Huascar, une bataille qui culmine à Cuzco. Or les querelles entre les grands clans ne sont pas le seul fléau que connait de la civilisation inca à cette époque. En effet, des conquistadores espagnols emmenés par Balboa, puis par Pizzaro avancent dans les territoires et atteignent la côte Pacifique, à la recherche du mythique Eldorado. Ils troquent de la verroterie contre de l’or et possèdent des armes à feu puissantes… sans oublier la pire de toutes : l’importation de la variole qui fait des ravages parmi les incas. La conquête de Pizzaro n’est pas simple, il connait des abandons, des rivalités, des déboires… mais sa volonté est farouche.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cinq ans après la sortie d’un premier tome, les éditions Glénat nous proposent enfin la suite... et la fin de cette série historique et sanglante, bien plus courte que prévue (5 tomes étaient initialement au programme). Dès le premier tome, on sentait bien l’intention de relier la tragique et authentique Histoire des conquistadores espagnols en terres incas, avec la petite histoire fictive d’un « fils du soleil », un jeune inca à la destinée hors norme, façon Moïse. Toutefois, si le dessin rustre de Lionel Marty s’accordait avec la brutalité des mœurs barbares, ce dernier ne faisait ni dans la finesse, ni dans les décors homériques. De même, la tonalité globale concoctée par le prolifique scénariste Laurent-Frédéric Bollée et le réalisateur Laurent Granier s’avérait un peu décousue, établissant des allers-retours bancals de tons : entre l’aventure épique et prophétique et une narration plus pédagogique. Pour cette seconde partie, le dessinateur français passe la main à Aja, alias le conquistador Alberto Jimenez Albuquerque, pour des panoramas assurément plus vastes et des animations d’époque plus détaillées et soignées. Hélas, sans doute perturbé par la demande éditoriale de comprimer la saga en deux tomes, le scénario reste extrêmement bancal dans son rythme. Les personnages sont caricaturaux, ils se lancent dans des actions peu crédibles et parfois réglées en deux coups de cuillère à pot. On sent de nouveau la volonté des auteurs de rapprocher leur version de l’Eldorado à la dimension épique et quasi fantastique qu’on trouve dans le dessin animé Les mystérieuses cités d’or, qui reste LA référence dans le domaine… Mais en la greffant au réalisme « adulte » des batailles sanglantes et à l’Histoire de la colonisation du Nouveau Monde, ça ne fonctionne pas. Restent de belles images de paysages, de batailles et de monceaux d’or, auxquels on ne croit pas du tout…

voir la fiche officielle ISBN 9782723499569