parution 13 avril 2016  éditeur Glénat  collection Ils ont fait l'histoire
 Public ado / adulte  Thème Historique

Jeanne d'Arc

Grâce à sa foi inébranlable et à son courage exemplaire, Jeanne d’Arc figure parmi les légendes de l’Histoire de France. Jérôme Le Gris et Ignacio Noé nous racontent sans fard son Histoire.


Jeanne d'Arc, bd chez Glénat de Legris, Noé
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2016

L'histoire :

Rouen, novembre 1449. Charles VII, accompagné du Comte Jean de Dunois, compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, entre à Rouen, libéré de l’occupant anglais. Il y a 18 ans, la pucelle d’Orléans avait péri sur le bûcher dans la ville normande. Aujourd'hui, le roi de France souhaite honorer sa mémoire et laver l’honneur de la jeune femme injustement condamnée comme hérétique. Domrémy, 1423. Jeanne, 11 ans, prie dans la chapelle du village. Son pays est en guerre depuis que le traité de Troyes a mis sur le trône de France un enfant anglais. Château de Vaucouleurs, mai 1428. Accompagnée par son cousin, Maître Laxard, Jeanne vient demander audience au Seigneur Baudricourt. Elle lui parle des voix qu’elle entend. Elles lui dictent d’être pieuse, de libérer le royaume des Anglais et de conduire le dauphin Charles à Reims, afin qu’il soit sacré roi. Baudricourt balaie le souhait de la jeune fille d’un revers de main et lui demande de revenir d’où elle est venue. Vaucouleurs, février 1429. Alors que la région est assaillie par l’arme anglo-bourguignonne, Baudricourt décide d’aider Jeanne. Vêtue comme un homme, les cheveux courts, elle est escortée par des soldats jusqu’à Chinon, pour qu’elle puisse rencontrer le dauphin Charles…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Jeanne d’Arc était une combattante hors pair. Son jusqu’au-boutisme a permis à Charles VII de monter sur le trône, au nez et à la barbe de l’envahisseur anglais. Elle dégageait un tel charisme que les hommes l’ont suivie passionnément dans ses victoires sur les troupes de la perfide Albion. Dans le monde masculin de l’époque, on doutait de ses dires, on la voyait comme une illuminée, elle qui se prétendait élue de Dieu. Elle a dû prouver à chaque fois la bonne foi de ses prophéties et sa virginité (!). À notre époque actuelle, plus cartésienne, cela peut faire sourire. Mais il faut se replacer dans le contexte de la Monarchie de Droit Divin, où seul le Roi était l’élu de Dieu. D’ailleurs, quand elle est capturée par les anglais, ceux-ci ont cherché à la décrédibiliser, en vérifiant sa prétendue virginité, pour la faire passer comme hérétique et entacher la légitimité de ses victoires. Mais rien n’y a fait. Le mythe est resté (même si l’on peut regretter que le symbole ait été mainte fois récupéré, politiquement parlant...). À la lecture, de ce nouvel épisode d’Ils ont fait l’Histoire, on comprend mieux l’enjeu suscité par la jeune femme. Le scénario bien structuré de Jérôme Le Gris (supervisé par l’historienne Murielle Gaude-Ferragu) se construit en 3 parties équilibrées : la genèse de la guerrière, les batailles contre les anglais et le procès. Charles VII a tout fait pour que la jeune femme soit réhabilitée, ce qui a permis à cette paysanne qui aurait dû rester dans l’ombre de l’Histoire, de gagner ses galons de grande guerrière. Sans elle, la guerre de Cent Ans aurait duré plus longtemps. À l’image du récit efficace de Legris, le dessin d'Ignacio Noé est entier, n’hésitant pas à montrer la violence de la fin du Moyen-Âge entre des batailles sanglantes et l’agonie de Jeanne sur le bûcher. A lire pour découvrir en profondeur l’une des premières féministes de France.

voir la fiche officielle ISBN 9782344011799