parution 03 février 2016  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Historique, Esotérique

Le dernier cathare T4

L'église de Satan

Escratille de Puivert emporte ses reliques au château de Montségur afin d’en percer les secrets. Fin mouvementée d'un classique du genre.


Le dernier cathare T4 : L'église de Satan (0), bd chez Glénat de Delalande, Lambert, Pradelle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2016

L'histoire :

Le Parfait Escartille de Puivert arrive enfin en vue de la forteresse de Montségur, l’un des derniers bastions des Cathares. Accompagné d’Aimery, le chevalier Faidit et d’Héloïse de Lavenet, et escorté par Lansquenet et ses croisés de l’ombre, il est bien temps d’arriver. Les hommes sont épuisés par la traque incessante dont ils sont la proie depuis plusieurs semaines. Sur place, l’accueil par Raymond de Péreil est mitigé devant ces nouvelles bouches à nourrir et surtout par la réputation des mercenaires qui accompagnent le convoi. Plus tard, Escartille peut exposer dans le secret la vraie raison de sa venue : faire expertiser les reliques du Christ découvertes par son père, le chevalier à la rose. L’étude des ossements et des parchemins demandera du temps. Le contenu étant trop subversif, il faut être sûr de leur véracité avant de divulguer cette catastrophe, aussi bien pour les Catholiques que pour les Cathares. Face à ces nouveaux éléments, Escartille et toute sa troupe sont autorisés à rester. Ainsi commence leur nouvelle vie à Montségur…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est sur un nouveau contexte historique autour du 4ème siège du Château de Montségur qu’Arnaud Delalande établit la partie finale de son récit. Une de fois plus, force est de constater que l’auteur a un talent affirmé pour mélanger les éléments de son propre roman fictif avec les faits historiques établis. La dynamique historique étant figée, Delalande n’a plus qu’à faire évoluer ses personnages et leur faire côtoyer les plus grands. Nous n’irons pas jusqu’à dire que le tout est « parfait »... Quelques longueurs tendent un poil au remplissage, même s’il est louable de bien vouloir présenter le contexte et les personnages historiques. De plus, la conclusion laisse un peu le lecteur sur sa fin, après avoir vécu pas loin de 30 planches de siège interminable (autant pour les protagonistes que pour le lecteur). Comme à son habitude, Eric Lambert propose un dessin abouti, qui déçoit parfois par le manque de finesse des personnages, mais qui émerveille de détails sur les paysages et les constructions moyenâgeuses.

voir la fiche officielle ISBN 9782344005989