parution 25 août 2010  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Anticipation, Science - fiction

Neige fondation T1

Le sang des innocents

Dans un futur ravagé par les dérèglement écologiques, un double accouchement se révèle particulièrement problématique. Un préquel efficace de Neige, une série de science-fiction ayant marqué son époque...


 Neige fondation T1 : Le sang des innocents (0), bd chez Glénat de Adam, Convard, Poli, Hostache
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2010

L'histoire :

Boris fait partir du clan des Vol-ce-l'est, un clan de chasseurs. Aujourd'hui, il emmène son fils Jacques à la chasse, pour qu'il tue son premier animal et devienne membre du clan à part entière. Après avoir traqué un cerf pendant plusieurs heures, Boris, sentant l'épuisement de l'animal, lui tire une balle. Puis il ordonne à son fils de l'égorger afin de mettre fin à sa souffrance. Après quelques secondes d'hésitations, Jacques finit par le tuer. Boris souffle ensuite dans sa corne, afin que les autres membres du clan les aident à transporter l'animal, avant l'arrivée des loups, attirés par l'odeur du sang. De retour au campement, Jacques accroche son trophée au totem du clan. Tout le monde fête la réussite du jeune garçon de 15 ans. Une autre préoccupation inquiète toutefois le clan : deux femmes enceintes ne vont plus tarder à enfanter. Il faut donc trouver, le plus vite possible, médecin, médicaments, chaleur... Boris prend la décision de se rendre le lendemain à l'hôspitalerie, pour y séjourner le temps des accouchements. Ils possèdent en effet assez de viande et de peaux pour en payer l'entrée. Après avoir perdu l'un des leurs suite à une attaque de « rampants » (des humains atteints par le mal d'Orion, qui se nourrissent de chair humaine), le clan arrive enfin à l'hôspitalerie. Hélas, sur place, le directeur de l'établissement est obligé de leur refuser l'entrée car ils ont déjà surpassé leur capacité d'accueil...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Neige, série phare de science-fiction de la fin des années 80 et début 90, prenait pour contexte une Europe futuriste ravagée par de graves déséquilibres écologiques. L'humanité a alors régressé au stade d'un « nouveau moyen-âge » et doit faire face à de nouvelles formes d'épidémies. Après 13 albums de sa série mère, le scénariste Didier Convard (Tanâtos, INRI, Le triangle secret...) revient aux fondamentaux de cet intéressant univers post-apocalyptique, avec un préquel : Neige fondation se situe avant les aventures de Neige, et tente d'en percer les origines. Le lecteur est donc présenté à une famille de chasseurs et à la problématique de l'accouchement en milieu « sain ». Ils devront faire face aux « croque-mitaines », un groupe de bandits spécialisés dans le kidnapping d'enfants et de nouveaux-nés. Co-scénarisé par le compère Éric Adam (Sherlock, Les contes du 7e souffle...), le récit de Convard est sombre mais néanmoins très agréable à suivre. On se familiarise d'abord avec les membres du clan, puis avec l'univers apocalyptique dans lequel ils survivent. L'histoire est donc efficace, tout comme les dessins signés Didier Poli (L'enfant de l'orage) et Jean-Baptiste Hostache (Clockwerx), deux transfuges des Humos. On pourra juste leur reprocher une légère cassure par moment, notamment lors de l'attaque du stade par les croque-mitaines. Rien de bien dommageable pour ce préquel, qui donne toutefois bien envie de découvrir plus en amont les fondations de cet avenir peu reluisant...

voir la fiche officielle ISBN 9782723470810