parution 05 octobre 2011  éditeur Glénat  collection Investigations
 Public ado / adulte  Thème Politique, Anticipation, Aventure - Action

Terroriste T3

Genève : jeu de dupes ?

Prisonnier de l’organisation extrémiste qui met l’Europe à feu et à sang, Arno Toms pourra t-il faire échouer leur abominable conspiration ? Peut-il compter sur le Vatican, les Brigades Populaires ou sur la belle Isabela ? Peu convaincant…


 Terroriste T3 : Genève : jeu de dupes ? (0), bd chez Glénat de Bartoll, Rovero, Pradelle
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2011

L'histoire :

Europe, dans un futur proche… Le journaliste, Arno Toms s’est mis dans un drôle de guêpier en infiltrant un groupe d’altermondialistes radicaux. Au mauvais endroit, au mauvais moment pendant le sommet du G9, il est le jouet d’une organisation d’extrême droite, « le Bouclier » qui lui fait endosser la responsabilité d’une série d’attentats. Aidé par Mad Dog, un membre actif des Brigades Populaires, il parvient cependant à déjouer la traque des policiers. Pendant ce temps, l’organisation fasciste poursuit ses objectifs : assassiner les quelques dirigeants démocrates encore en place ; faire monter parmi la population un fort sentiment d’insécurité ; et mettre en place dans toute l’Europe un régime sécuritaire totalitaire. Bientôt, pourtant, les choses s’emballent. Arno est fait prisonnier par « le Bouclier », tandis que Mad Dog est abattu par la police. A Vintimille (Italie) les compagnons de lutte du révolutionnaire assassiné tentent un coup d’éclat pour récupérer la dépouille de leur frère d’armes. Mais ils sont pris au piège et à leur tour tués par les hommes du colonel D'Anunzia. Au même moment, à Genève, ce dernier rejoint la luxueuse résidence du chef de l’organisation extrémiste pour prendre connaissance des prochaines étapes de la conspiration. Arno, quant à lui, dans un sous-sol de la résidence, est sur le point d’être « soigné » par une équipe de médecins, héritière des méthodes de neuropsychiatres nazis…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Des parallèles subtils, avec les dérives de nos propres sociétés aux ressorts dramatiques utilisés (violences, extrémismes, assassinats, beauté vénéneuse, course contre la montre…) en passant par le héros bouc émissaire, Terroriste possède bien des atouts pour parvenir à nous couper le souffle. Mais ici, malgré un découpage à la serpette, ayant pour probables velléités d’insuffler du rythme au récit, ce nouvel et dernier (?) épisode peine à décoller. En cause, principalement, une maigre avancée sur le terrain de l’intrigue, qui remâche des éléments connus, déjà exploités, sans offrir pour autant de véritables résolutions aux problématiques soulevées. De même, les quelques surprises supposées emballer notre intérêt sont bien trop rapidement distillées (Isabela par exemple) pour soutenir l’attraction. Pire encore : le sort réservé au rôle de notre piètre héros inactif confine quasiment au rire nerveux. Sans parler de quelques excès (les commandos du Vatican…) ou éléments confus (quid du chef des Brigades Populaires ?), le final laisse, quant à lui, on ne peut plus sceptique. On comprend en effet difficilement s’il met ou non un terme à la série... Et pourtant, on sent le scénario pétri de bonnes intentions. En particulier celle d’emballer la machine via de multiples scènes d’actions ou de faire interagir les psychologies (peu fouillées) des protagonistes pour provoquer l’attachement. Mais ça ne prend pas. Et plutôt qu’un divertissement rythmé, reste en bouche un ensemble souvent confus et convenu. Vraiment dommage…

voir la fiche officielle ISBN 9782723472968