parution 02 février 2018  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Guerre, Humour

Les Enfants de la Résistance T4

L'escalade

Alors que la politique antijuive prend encore de l’ampleur, François et ses amis poursuivent leurs actes de résistance sous l’identité de « Lynx ». Un nouvel excellent chapitre à découvrir au plus vite…


Les Enfants de la Résistance T4 : L'escalade (0), bd chez Le Lombard de Dugomier, Ers
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2018

L'histoire :

En ce mois de février 1942, Lisa, François et Eusèbe vont trouver ensemble « Pégase », leur contact venu d’Angleterre, qui leur donne des missions de Résistance. En effet avant de poursuivre davantage leurs actions, le trio va révéler qu’ils ne sont pas des enfants utilisés par le « Lynx » mais que ce sont bien eux, et uniquement eux, qui se cachent sous ce pseudonyme. Malheureusement, malgré tous leurs efforts, ils n’arrivent pas à convaincre leur interlocuteur. Ce dernier leur annonce uniquement qu’il accepte de jouer le jeu pour le moment, mais qu’un jour ou l’autre, il lui faudra rencontrer leur chef pour de bon. Qu’à cela ne tienne, les enfants s’en contentent, car le principal pour eux est de continuer à recevoir des ordres de mission. Qui plus est, ils se sentent désormais plus léger d’avoir dit la vérité à leur contact, quand bien même il ne les a pas pris au sérieux. Pendant ce temps, un habitant de Pontain l’écluse écrit un courrier anonyme à l’attention d’un officier allemand où il prétend que le notaire de Guerchin, la ville voisine, est juif. Malgré le fait que l’homme ne soit pas du tout juif, l’armée nazie débarque chez lui et les emmène, lui et sa famille, sans autre forme de procès. En apprenant la nouvelle, François se demande alors si son parrain, lésé lors du testament de son père, a joué un rôle dans cette arrestation…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce quatrième tome gagne en intensité en montrant la montée du nazisme et les répressions anti-juifs qui s’intensifient. Ainsi, tout en montrant les actes de rébellion d’un trio d’enfants hyper attachants, le scénariste Vincent Dugomier ne cache rien de l’horreur de la seconde guerre mondiale. Les rafles, les dénonciations, la presse devenue propagande, l'interdiction pour les juifs de travailler et l'obligation de se « marquer » d’une étoile jaune, la collaboration française qui envoie des camions remplis de juifs ou de résistants en cadeau en Allemagne… Bref, le scénariste nous rappelle bien la tragédie qu’a constitué cette période de notre Histoire, mais heureusement, il ne plombe jamais le récit. En effet, l’espoir est toujours bien présent au milieu de tout ça, via François et ses amis qui, malgré leur peur, ne manquent jamais de courage, que ce soit pour leurs actes sous le nom de « Lynx » ou même pour tenir tête à un voisin partisan du maréchal Pétain. Pour ce nouveau chapitre, la série reste une vraie réussite, car elle s’adresse clairement aux enfants, tout en rafraîchissant la mémoire des adultes. Dès lors, elle est une vraie série familiale et tout public qui fait même parfois écho à notre époque actuelle. La puissance du récit fonctionne également grâce à la mise en images du talentueux Benoît Ers. Le semi-réalisme du dessinateur est l’outil idéal pour cette histoire, afin qu’elle ne bascule ni dans un côté trop sombre, ni trop aseptisé. Cette série est géniale, un outil idéal pour faire découvrir la seconde guerre mondiale aux enfants, mais pas que, tant dans le cadre privé que scolaire…

voir la fiche officielle ISBN 9782803671182