parution 11 janvier 2013  éditeur Le Lombard  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour

Les nouvelles aventures de Cubitus T8

La guerre des boulons

Cubitus ne sait pas se passer d’un os ! C’est devenu une addiction qu’il veut stopper. Mais, Sénéchal ne va pas l’aider… Erroc renoue avec l’humour de Dupa. On ne s’en plaindra pas.


Les nouvelles aventures de Cubitus T8 : La guerre des boulons (0), bd chez Le Lombard de Erroc, Rodrigue
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2013

L'histoire :

Cubitus a tout essayé pour se passer des os. Le faux nonos en caoutchouc, les patchs, l’hypnose et l’acupuncture ne l’ont pas aidé. Et voilà Sénéchal qui lui parle de volonté en lui proposant un plat débordant d’os…
Cubitus s’inscrit alors dans un groupe de chiens qui ont la même addiction que lui. Il vante tellement les qualités des os que l’organisateur lui dit qu’il a une mauvaise influence sur le groupe…
Cubitus consulte alors un spécialiste. Ce dernier prône qu’il doit être tout le temps tenté par l’os, mais que ce dernier doit être inaccessible. Il ligote Cubitus qui ne peut prendre l’os accroché au dessus de lui ! Notre héros le traite de sadique.
Le spécialiste lui a aussi prescrit de regarder un DVD qui montre des os gigantesques qui veulent manger un chien !
Voilà qu’Helmut, le nain de jardin, n’est pas content, car le jardin de Cubitus est mal entretenu. Cubitus et Sémaphore le ligotent devant un panneau : nain à libérer ! En effet, ils savent que des commandos libèrent les nains et les relâchent en forêt.
Helmut est bien enlevé, mais il est tellement insupportable qu’au bout de 28 secondes, le commando le rapporte.
Sémaphore ne peut se passer ni de Cubitus, ni de sa moto. Il met des boulons dans ses oreilles pour ne pas entendre les cris de désapprobation de son chien !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avant de mourir en novembre 2000, Dupa avait accepté que la série Cubitus lui survive. Dans un premier temps, le tandem Michel Aucaigne au scénario et Michel Rodrigue au dessin ont livré une bonne prestation, sans pour autant convaincre. C’est pourquoi, à partir du tome sept, le destin de Cubitus, chien anthropomorphique, a été confié au scénariste Erroc, un habitué de la bande dessinée d’humour. Le titre de cet opus, La guerre des boulons, ne se justifie pourtant que par un seul gag, qui voit Sémaphore mettre des boulons dans ses oreilles. En effet, il ne parvient pas à choisir entre son side-car et Cubitus (qui déteste ce monstre) ! Plus hilarants encore sont les gags autour de la dépendance du héros aux os. Ils défilent en cascade avec des chutes inattendues. D’ailleurs, Erroc maîtrise parfaitement l’art de la chute. On retrouve bien sûrs les gags désopilants qui mettent en scène Cubitus et son voisin Sénéchal. On nage dans un comique de situation délirant. Puis, le burlesque devient frénésie et destruction. Sénéchal se ramasse des baffes… Puis viennent les pitreries d’Helmut, le nain de jardin dont tout le monde se moque. Il devient néanmoins vedette quand Sénéchal se fait livrer un nain de jardin chinois. Un peu plus loin, c’est Médor l’escargot qui fait des siennes en organisant une soirée dans le jardin transformé en boîte de nuit. Cubitus se promène dans les planches en perturbant les gags et Sénéchal est victime de la bédéite qui l’oblige à quitter les cases. Quant aux dialogues et aux jeux de mots, ils ne manquent pas de saveur… Avec son graphisme tout en rondeurs et en gros nez, Michel Rodrigue donne la touche finale au gag qu’il soit visuel, verbal ou sonore et soigne le look de ses personnages. Voilà un bien bel hommage au regretté Dupa !

voir la fiche officielle ISBN 9782803632169