parution 28 mars 2012  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Historique

Crusades T3

La bataille de Mansourah

A l’aube de la septième croisade en Egypte, le Pugnus Templi est décimé. Saint Louis débarque quant à lui à la tête de sa propre armée de croisés, sans savoir que le plan de Pélage est sur le point d’aboutir. Une fin décevante.


 Crusades T3 : La bataille de Mansourah (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Nikolavitch, Izu, Xiaoyu, Jian
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2012

L'histoire :

4 juin 1249. La septième croisade prend la direction des côtes égyptiennes, avec à sa tête Louis IX. Guillaume de Sonnac, désormais au service de Pélage, reste dans l’ombre tout en œuvrant pour son intérêt personnel, après avoir fait des découvertes bouleversantes au cours de la cinquième croisade. Mais il ne doit pas compromettre ceux qui l’ont missionné. Les compagnons de Guillaume, membres du Pugnus Templi, ont quant à eux été capturés par la secte des assassins en Egypte après avoir voulu tenter de comprendre le sens de leur découverte. Désormais impuissants, ils s’en remettent à l’aide des croisés. Habités par l’ambition de reprendre une Terre sacrée aux infidèles et parfaitement entrainés, les croisés de Louis, justement, entrent facilement sur le sol égyptien et massacrent les païens qu’ils rencontrent. La résistance est inexistante. Gonflés d’orgueil et ivres de leur réussite, les croisés baissent leur garde sans attendre les renforts. Guillaume de Sonnac, qui accompagne cette septième croisade et doit accomplir sa mission dans l’ombre, en profite pour mettre en marche son plan. Il les guide alors vers Mansourah, lieu du combat final où tout doit se jouer... Le plan machiavélique de Pélage risque bien de mettre tout le monde à terre. Et pour cause, le pouvoir ancien qu’il détient se révèle destructeur. Ce savoir mystérieux, certains ont voulu en faire un dogme, d’autres une arme…Wathaaaaaan !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Fin d'un thriller historique à la croisée de l’horreur, du fantastique et de l’ésotérisme, offrant une relecture iconoclaste de la période des croisades. Un sentiment domine, celui de la déception. A multiplier flashbacks, complots et personnages et en soulevant autant de questions, Izu et Nikolavitch ont pris le risque d’égarer le lecteur. Alors oui, toutes les réponses que vous attendiez vous seront données, sur le wathan, le plan de Pélage et le démiurge qui manipule les ficelles, pour un final plus ou moins convaincant, plus ou moins ouvert, mais assez frustrant. Le vrai souci, c’est que la BD ne ménage aucun effet de surprise, fait juste le « job » et bazarde son final apocalyptique, certes raccord avec le reste de la série, mais bâclé. Bref, c’est dommage d’en finir aussi rapidement (même un des personnages le regrette à la fin !), avec en prime un scénario des plus brumeux, qui s’enferre dans des détails inutiles et peine à être inventif. Un conseil : mieux vaut relire les deux tomes précédents pour bien saisir les enjeux. Côté réussite, le dessin de Xiaoyu n’a jamais été aussi fin et dynamique, détaillé et expressif. On retient ainsi quelques scènes ultra violentes à couper le souffle, chargées d’hémoglobine et de têtes coupées, avec des soldats qui voleraient presque au moment de lancer une sauvage offensive, au milieu de monstres horrifiques dotés de bras tentaculaires. Joli, efficace et spectaculaire à souhait. Heureusement, car la partition visuelle permet ainsi de sauver l’essentiel. On termine donc la série sur un sentiment mitigé, en se disant que c’était là un divertissement certes correct, mais loin d’être époustouflant.

voir la fiche officielle ISBN 9782731623314