parution 01 décembre 2008  éditeur Nickel  Public adulte  Thème Mondes décalés, Horreur

Requiem - chevalier vampire T8

La reine des âmes mortes

La lutte fratricide entre Requiem et Otto ne se terminera que par la mort de l'un des deux... Oui, mais lequel ? Suite d'une série dotée d'un visuel toujours aussi impressionnant.


 Requiem - chevalier vampire T8 : La reine des âmes mortes (0), bd chez Nickel de Mills, Ledroit
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Nickel édition 2008

L'histoire :

Le couvent du sang est attaqué. Lorsqu’il est enfin prévenu, Sabbat se doute qu’il s’agit de Requiem. Afin de l’éliminer, il lui envoie sa moitié, Léah, un énorme babouin, qui prend l’apparence d’une belle jeune vampire afin de se jouer facilement de sa cible. Requiem n’est plus dans le couvent, il est en fait dans le donjon de son ancien ami, Otto, et cherche à tout prix à libérer celle qu’il aime, la douce Rebecca. Cependant, les deux vampires ne peuvent s’empêcher de régler la situation en se battant. Le combat est violent et tourne rapidement à l’avantage d’Otto, qui blesse gravement Requiem. De son côté, Rebecca a profité de l’inattention du vampire pour saisir une des nombreuses armes qu’il collectionne chez lui. Elle lui tire alors une flèche sur lequel une pointe en argent est fixée. Otto la reçoit en pleine poitrine, il commence alors à terriblement souffrir, mais plutôt que de se laisser expulser, il enfonce sa main dans son poitrail et retire le précieux métal. Rebecca en profite une nouvelle fois pour s’enfuir. Au gré des couloirs, elle élimine les sbires d’Otto…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La collaboration entre Pat Mills et Olivier Ledroit a débuté en 1998 sur le titre La porte écarlate (chez Soleil). Mais suite à des chiffres de vente décevants et à un désaccord avec l’éditeur, les deux compères quittèrent le navire afin de fonder leur propre maison d’édition : Nickel. Leur but est de publier leur propre série sans aucunes contraintes. Dès l’an 2000, Nickel publie Requiem chevalier vampire. Cette série se distingue d’emblée en nous dévoilant un héros peu commun : il s’agit d’un officier nazi qui, en mourant, se retrouve dans un monde parallèle où la violence et la perversion sont un lot quotidien. Dans ce tome, le scénario s’avère moins riche, pas du point de vue de l’univers qui reste toujours aussi travaillé, mais au niveau des rebondissements, l’ensemble est moins enlevé. Ainsi, on suit plusieurs personnages : Requiem, bien évidemment, et Léah, la femme de Sabbat, jusqu’à ce que leurs routes se croisent. Si l’histoire reste plus conventionnelle au regard des autres volets de la série, elle reste particulièrement efficace, notamment lors du combat Requiem-Otto ou à l’arrivée du général Salem, en gardant cet aspect violent, cru et parfois drôle. Ce titre est surtout connu pour être doté d’un visuel impressionnant, ce qui s’explique par la présence d’Olivier Ledroit aux crayons. Le dessinateur nous fournit des planches incroyables de beauté. Dans le genre (gothique), nous avons là un maître(-étalon), ses décors ou ses personnages sont fins, détaillés et toujours parfaitement exécutés. Les couleurs (à l’aquarelle) renforcent l’aspect violent du titre, le rouge est notamment la teinte omniprésente depuis le premier tome. Cette série ne laissera personne mitigé. Vous ne pourrez qu’être fasciné ou avoir du dégoût pour les aventures de ce personnage torturé qu’est Requiem. Ce volet n’est pas le meilleur de la série mais reste de très bonne qualité, au regard de la finition des dessins. A découvrir si vous êtes amateurs de lectures gothiques ou tout simplement fans de vampires…

ISBN 9782914420235