parution 01 juin 2006  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

La geste des Chevaliers Dragons T4

Brisken

400 vierges de l'éminent ordre des Chevaliers Dragons sont envoyées à la passe de Brisken, combattre des flots de monstres issus d'un veill étrangement très fécond. Petits carnages entre amis politiques...


La geste des Chevaliers Dragons T4 : Brisken (0), bd chez Soleil de Ange, Briones, Paitreau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2006

L'histoire de la série :

Dans ce monde fantastique, lorsqu’un dragon s’installe sur un territoire, son influence maléfique s’étend sous la forme d’un voile invisible qui transforme tout être vivant en monstre hideux et écaillé. Ce phénomène, appelé le « Veill », se déclenche de manière aléatoire : il peut être immédiat ou prendre plusieurs semaines à se déclarer, selon le sujet. Seules les vierges peuvent pénétrer dans le veill sans craindre de métamorphose. Un ordre de farouches guerrières répondant à cette caractéristique indispensable a donc été créé pour lutter contre les dragons : la geste des chevaliers dragons.

L'histoire :

Convoquée expressément par l’empereur, la matriarche de la Geste des Chevaliers Dragons se rend à la ville impériale Messarah, accompagnée de ses deux plus proches conseillères. Le topo que lui fait alors l’homme le plus puissant de toutes les terres est limpide et néanmoins lourd de sens : le dragon apparu au sud des Fjörds, qui devait être vaincu par une expédition de l’ordre de Narak, est toujours en vie. Le « veill » qui émane de lui, c'est-à-dire le voile maléfique croissant qui transforme tout être vivant en créature monstrueuse ivre de sang, a déjà fait des centaines, voire des milliers de victimes. Or, étant donné que la nouvelle a tardé à arriver aux portes de la capitale et que le gros des armées guerroie à l’autre bout de l’empire, il est demandé exceptionnellement aux Chevaliers Dragons de protéger Messarah contre les hordes de monstres sur le point de déferler. Un point stratégique est établi : la passe de Brisken, un canyon entouré de hauts plateaux, par lequel les monstres sont obligés de passer. Le code de l’honneur des Chevaliers Dragons contraint la matriarche et ses conseillères d’accepter : la lutte contre les dragons et les effets du veill sont la raison d’être de cette noble institution. Elles envoient alors 400 vierges guerrières tenir la passe et… se faire massacrer. Car elles ont parfaitement compris que l’empereur leur tend un piège pour amoindrir leur influence grandissante. Mais « l’ordre de se mêle pas de politique »…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On salivait par avance de contempler la patte experte de Christian Paty sur ce quatrième tome, comme cela avait été annoncé dans le cahier spécial du précédent opus. Nous avons alors la surprise de retrouver finalement Philippe Briones, qui avait déjà assumé haut la main le renouveau de cette série phare d’heroïc-fantaisy il y a quelques années. Ça n’est pas très grave : Paty est peut-être reporté à une prochaine, et vu le talent que Briones avait mis à dessiner le second volume, il y a peu de chance d’être déçu. C’est pourtant à la mise en place d’une toute autre ambiance que se livre ici le dessinateur : autant l’avant-avant-dernier épisode était plutôt romantique, autant celui-ci est on ne peut plus guerrier ! C’est bien simple : durant les ¾ de l’album, les belles guerrières pourfendent, éviscèrent, dissèquent et charcutent des hordes de monstres, comme sortis toutes dents en avant d’infernales cornes d’abondance. Les adeptes de jeux vidéo HF retrouveront sans doute la même jouissance que devant leurs écrans : laminer du monstre au kilomètre, ça soulage et il faut bien que quelqu’un le fasse, sinon... La contrepartie de cette profusion d’hémoglobine se situe dans une intrigue politique machiavélique et remarquablement immorale. Peut-être serez-vous déçu par la chute injuste de cette aventure tragique (on aimerait que l’empereur s’en prenne lui aussi plein la face !). Mais cela renforce le mythe : les Chevalier Dragons n’ont cure de périr tant que le code de l’honneur est sauf.

voir la fiche officielle ISBN 9782849460580