parution 11 novembre 2009  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Humour

Lanfeust Odyssey T1

L’Énigme Or-Azur

De retour sur Troy, Lanfeust et Hébus sont pris en grippe par le mystérieux Oyëpe. L'homme met en doute la véracité des aventures qu'ils ont vécues, un duel s'engage. Début d’un nouveau cycle, controversé…


 Lanfeust Odyssey T1 : L’Énigme Or-Azur (0), bd chez Soleil de Arleston, Tarquin, Besson
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2009

L'histoire :

Lanfeust et son compagnon, le troll Hébus, sont de retour sur Troy après plus de seize années d'absence. Dans une taverne du port d'Eckmül, les deux compères racontent l'incroyable saga qu'ils ont vécue dans les étoiles. Alors que toutes les femmes présentes sont subjuguées et pendues à leurs lèvres, un homme nommé Oyëpe met en doute la véracité de leurs exploits. Selon lui, il s'agit juste de beaux parleurs car le vrai Lanfeust serait bien plus vieux que ça à l'heure actuelle. C'en est trop pour Hébus qui fonce doit sur Oyëpe avec la ferme intention de lui faire ravaler ses paroles. Mais face à lui, l'homme utilise son pouvoir et le troll se met à se comporter bizarrement : il semble être devenu non-violent et pacifiste envers toutes les créatures existantes. Lanfeust prend alors le relais et un duel commence entre lui et Oyëpe. Lanfeust en sort vainqueur, mais la garde arrive et l'emmène au poste. Pendant ce temps, au castel or-azur, C'ian, le Baron et leurs dix enfants reçoivent la visite de Nicolède. Sage d'Eckmül et père de C'ian, il est là pour tenter de résoudre le problème de tremblement de terre que subit le castel, mais doit aussi faire face à sa petite fille, Cixi, qui profite de sa présence pour utiliser son pouvoir et effrayer les pêcheurs. C'est alors qu'il apprend, par message, que Lanfeust est de retour…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On l’attendait comme le messie, ou presque. Connu de source sûre, son retour sur Troy était espéré par tous, nourrissant les rêves les plus fous ! (…). Mais voilà, malgré un menu copieux, quelques 60 planches, une première partie d’un diptyque annoncé, cet Odyssey sonne creux ! Sans imagination, hésitera-t-on à dire, Christophe Arleston « enterre » son héros après l’avoir égaré un temps dans les étoiles… De fait, cet album déçoit à la mesure de l’attente suscitée. On tombe de haut ! Lanfeust et Hébus très en retrait – ils n’apparaissent que tardivement – l’histoire rebondit sur des redites et rappels de la série originelle : autour de la magie, des baronnies, d’une descendance prénommée à l’identique de ses « aïeux », etc. Que l’on abandonne Cixi vieillie, à l’autre bout de la galaxie, et la voilà « décalquée » – bien que plus musculeuse, semble-t-il – pour une nouvelle romance prévisible (à moins que…). Le renouvellement majeur est d’ordre esthétique. Graphiquement, Didier Tarquin simplifie son trait, le « cartoonise », selon une approche rappelant celle du comics. Les planches et cases sont moins fouillées et, même si l’ensemble est toujours chiadé, le récit paraît perdre un rien en mouvement. D’autant que la mise en couleur tranche aussi, plus franche. Difficile de dire si c’est mieux ou moins bien, c’est affaire de goût. Différent, en somme. Reste qu’en refermant ce début d’aventure, le goût de trop peu et de déjà-vu déçoit en bouche. Même la chute finale n’est pas au niveau de ce à quoi le duo nous a habitué. Raté, messieurs ! Vous avez (sans doute ?) quelques 60 planches pour rattraper cette histoire et nous faire mentir !
(scénario = 2/6)
Joseph Arrouet

voir la fiche officielle ISBN 9782302008694

  • Sa note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

Ce qu'un autre en pense sur la planète BD :

Retour sur Troy et début de nouveau cycle oblige, ce premier tome est moins riche en péripéties que les derniers tomes du cycle précédent. En effet, pour l'instant, ce début d'aventure met en place de nouveaux personnages (ennemis, enfants de C'ian…) et nous montre également ce que sont devenus les personnages de Troy, durant le trip du héros dans les étoiles (C'ian, Le baron or-azur et Nicolède) : contrairement à Lanfeust, ils ont seize ans de plus ! De retour, Lanfeust est jugé pour avoir prétendument déserté le conservatoire, tandis que de mystérieux tremblements se produisent au castel or-azur. L'histoire met donc efficacement tout cela en place tout en injectant par-ci par-là de l'humour et de l'action, marque de fabrique qui a fait le succès de la série. Le scénario de Christophe Arleston commence certes doucement, mais nuls doutes, connaissant ses talents de scénariste, que l'histoire reprendra le chemin de l'action sur-vitaminée et des nombreux rebondissements dès le prochain album. Les dessins de Didier Tarquin mettent comme toujours en relief, de manière efficace, l'ensemble avec un trait dynamique, même si il n'y a pas encore réellement d'exploit visuel à réaliser dans ce début de diptyque.
(scénario = 3/6)