parution 23 septembre 2015  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Le Chevalier à la licorne

Un chevalier, héros de la bataille de Crécy, doit la vie à l’intervention d’une licorne. Il dédie désormais son existence à retrouver l’animal fabuleux, qui prend un malin plaisir à le fuir… Un one shot beau et grave, mystique et flamboyant.


Le Chevalier à la licorne, bd chez Soleil de Piatzszek, Escalada
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2015

L'histoire :

A la bataille de Crécy, en août 1346, les troupes françaises sont en bien mauvaise posture face aux archers gallois. Après la 15ème charge menée par le duc d’Alençon, c’est le roi de France en personne, Philippe VI de Valois, qui s’élance. Mais son cheval est touché et il s’écroule au milieu de la mêlée. Un chevalier hospitalier, Juan Fernandez de Heredia, le sauve en lui offrant son cheval. Puis, dans une espèce de frénésie barbare digne d’un berserker de la mythologie nordique, il s’attelle à estourbir un maximum d’anglais avant de périr transpercé d’une lame en plein ventre. Mais au moment où il part, il a une vision étrange : la lame qui le transperce de part en part a la forme d’une corne de licorne. Il reste pour mort sur le champ de bataille. Ses esprits retrouvés, le chevalier, étonné de ne pas être mort, se lance à la poursuite de la licorne qui l’a épargné. Il est finalement fait prisonnier et passe un an dans les geôles anglaises. Le roi d’Aragon, Pedre, ayant finalement payé sa rançon, il se lance à la poursuite de la licorne. Il se transforme petit à petit en ermite, mi fou, mi animal…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Juan Fernandez de Heredia a bien existé. Entré dans l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem à 18 ans, il devient Prieur d’Aragon et entretient de bonnes relations avec le roi, Pedre IV le Cérémonieux. Il sauve vraiment Philippe VI lors du désastre de Crécy. Celui-ci lui vend un « je m’en souviendrai » qui ne mange pas de pain, puisqu’il refuse finalement de payer sa rançon, qui sera versée par Pedre. C’est à partir de cette histoire que Stéphane Piatzsek lui offre une seconde vie onirique et en fait une figure Quichottienne… Triste figure, certes. Décharné, désincarné, comme possédé, l’Hospitalier attribue sa vie à une licorne et la pourchasse pendant plusieurs années avant de reprendre le cours de sa vie. Parenthèse enchantée. Enfin, surtout pour le lecteur, car pour Hérédia ça ressemble le plus souvent à un cauchemar. Il vit à l’écart des hommes et du temps… C’est un homme de peu de mots. Les dialogues et les descriptions sont peu nombreux et du coup, Le Chevalier à la Licorne devient par moments un roman graphique sans parole, dont le scénario coule sous le flot des magnifiques images de Guillermo Escalada. Sa ligne claire et son trait fin marquent le lecteur dès l’entame apocalyptique de l’album, mais ce sont ensuite les paysages magnifiques qui enveloppent et accompagnent le chevalier. On vit avec Heredia dans une espèce de songe pendant une bonne partie de l’histoire, avant de reprendre le fil de la « normalité », c'est-à-dire le traitement de la peste noire par l’éradication violente des juifs. Les années passent, la médecine ne fait que peu de progrès dans ce domaine. Toujours est-il que le Chevalier à la Licorne est une belle histoire, formidablement mise en images. Beau.

voir la fiche officielle ISBN 9782302047570