parution 01 août 2006  éditeur Soleil  collection NG
 Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Magna veritas T1

Solstice d'hiver

Pour son 14° anniversaire, Enrico apprend qu'il est un enfant fée et qu'il existe un monde magique du nom de Féria. Une BD agréable à lire.


 Magna veritas T1 : Solstice d'hiver (0), bd chez Soleil de Felicioni, Camagni, Neziti
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2006

L'histoire :

Enrico est un garçon comme un autre ; du moins, c’est ce que sa mère lui faisait croire jusqu’à son quatorzième anniversaire. Comme cadeau, elle lui offre un tisonnier et l’emmène dans une cave sombre dans un quartier malfamé. Tandis que sa mère l’attend dehors, Enrico tombe nez à nez avec un monstre. Sur le point d’être tué, il ressent une transformation au fond de lui ; il tue la bête avec le tisonnier puis s’évanouit. A son réveil, il apprend que sa mère est une fée provenant d’une autre dimension et qu’il vit avec un chat invisible. Il est surtout appelé à devenir chevalier, grand protecteur de Féria, un monde parallèle à notre dimension. Féria est peuplé de toutes les créatures de rêve, les bonnes comme les mauvaises. Son initiation accomplie, Enrico commence à entrevoir les portes faisant le lien entre les deux mondes mais aussi les créatures magiques de Féria. Ce qui est loin d’être sans danger : lors de son premier rendez-vous avec Marina, il se fait attaquer par des monstres que lui seul peut distinguer. Ni lui ni la fille ne sont blessés, mais Marina qui ne comprend pas sa réaction rentre chez elle. L’heure est alors aux préparatifs, car dans la soirée, il doit se rendre au palais en compagnie de deux camarades pour prêter serment devant la reine…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Encore une série d’héroic-fantasy très stéréotypée ? Pas si sûr. Cette BD mêle astucieusement le genre Fantasy et l’ambiance des mondes parallèles, ce qui rend le scénario plutôt attractif. Le premier tome est consacré à la présentation d’un garçon tout à fait banal, qui ne sait pas encore ce qui l’attend, mais surtout au nouveau monde qu’il vient de découvrir. Il n’y a pour l’instant pas de groupe de héros aux races diverses ni même de quête. Le scénario gagne donc en originalité sur un genre déjà bien catalogué, même si la présence d’enfants dans un monde magique nous rappelle quelque chose. De plus, l’ambiance de Féria et le fait d’avoir un jeune garçon comme héros - un héros auquel tout adolescent pourrait s’identifier – identifie parfaitement la tranche d’âge ciblée. Les dessins d’inspiration manga sont très convenables, le détail est plutôt bien rendu et l’on imagine aisément les paysages qui constituent Féria en quelques vignettes. Enfin, une mention spéciale à la colorisation et aux jeux d’ombres et de lumières, magnifiquement réalisés.

voir la fiche officielle ISBN 9782849465448