parution 01 mai 2005  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Nemesis – cycle 1, T6

Rebirth

L'agent Fisher se comporte bizarrement depuis qu'il a sauvé le monde. Un épisode d'autant plus inutile et décevant qu'on tombe de très haut. A éviter !


 Nemesis – cycle 1, T6 : Rebirth (0), bd chez Soleil de Ange, Cifuentes, Paitreau
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2005

L'histoire :

En détruisant une dangereuse entité composée de nanotechnologies, l’agent Fisher a sans doute sauvé le monde. Mais cette expérience a surtout été traumatisante pour lui. Même ses plus proches amis, Roxanne et Mallow, ne le reconnaissent plus. Au cours d’un dîner, des coups de feu se font entendre dans la rue. Fisher et Mallow interviennent et interrompent une tentative d’enlèvement sur une femme. Après une courte mitraillade, ils recueillent la jeune femme blessée chez eux. Fisher s’enferme alors avec l’inconnue dans la chambre et… l’appelle aussitôt par son prénom ! Car tous deux se connaissent de longue date, mais pas sous cette forme. Celui que tout le monde croit être Fisher est en fait Clock, personnage ambigu et dangereux qui a pris sa forme, et ancien ennemi des 3 agents…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voici enfin le dernier tome de cette magnifique série scénarisée par Ange. Hélas, notre patience est bien mal récompensée car cet ultime épisode fait retomber cette histoire comme un soufflé vide. Le scénario n’est plus ce qu’il était et, avec un changement de dessinateur in extremis, le graphisme non plus. Cet album apparaît d’abord totalement superflu, mis à part qu’il met un point final très clair au parcours de certains personnages. Ange invoque, pour s’en tirer, une histoire de sacrifices humains remontant à 1969 qui n’a pas vraiment sa place dans la série et qui, du coup, tombe également comme un cheveu sur la soupe. Vicente Cifuentes, un tout jeune dessinateur espagnol, s’essaie à imiter le style d’Alain Janolle, sans y parvenir. Loin de la régularité de son prédécesseur, son trait est moins précis et l’ensemble est clairement un cran en dessous des autres albums : moins maîtrisé, moins abouti. Il aurait peut-être gagné a développer son propre style. On peut d’ailleurs s’interroger sur les raisons de ce changement de dessinateur au tout dernier moment ??? En bref, la pilule est bien difficile à avaler…

ISBN 9782845659209