parution 14 novembre 2013  éditeur Xo/12bis  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Belle et Sébastien

Sous l’occupation, dans les Alpes, un enfant se noue d’amitié avec un gros chien blanc sauvage. Ensemble, ils vont aider des juifs à fuir vers la Suisse. Version BD du film de Nicolas Vanier, lui-même adapté des célèbres romans de Cécile Aubry.


Belle et Sébastien, bd chez Xo/12bis de Vanier, Stalner
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Xo/12bis édition 2013

L'histoire :

Août 1942, sous l’occupation allemande. Le petit Sébastien se promène avec son grand-père César dans les estives alpines. César remarque des traces de bêtes égorgées et accuse la « bête » qui tue les moutons et dont on parle au village. Sébastien n’est pas trop impressionné : il reprend seul le chemin du chalet. En chemin, il croise un énorme chien blanc, grognant et tenant un lapin entre ses crocs. Le chien est mis en fuite par Guillaume, le médecin du village, qui raccompagne Sébastien en bas. Ils sont accueillis à Bonneval par les allemands, qui suspectent Guillaume de jouer le passeur pour des clandestins. Guillaume prétend être allé soigner une crise de goutte de César, qui vit en montagne. Dans les jours qui suivent, Sébastien recroise de nouveau le chien blanc en montagne, qui est en fait une chienne, mieux disposée à se laisser approcher. L’enfant parvient à caresser et à sympathiser avec l’animal : il se rend bien compte que ce n’est pas elle qui égorge les moutons. Il la baptise Belle et joue de plus en plus avec elle. Jusqu’au jour où ils croisent deux patrouilleurs allemands qui s’amuse à dégommer des cabris avec leurs fusils…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si les personnages sont globalement ceux des 6 romans éponymes écrits par Cécile Aubry dans les années 60, l’histoire n’est issue d’aucun d’eux. Cette adaptation en one-shot reprend en fait la trame du film de Nicolas Vanier qui sort concomitamment sur nos écrans de cinéma. Dans le scénario de Juliette Sales et de Fabien Suarez, l’histoire d’amitié entre l’enfant et l’animal se noue sous l’occupation allemande, avec un enjeu d’exfiltration de juifs à travers les cimes enneigées, vers la Suisse. L’album fait donc office de complément doublon et marketing au film, mais il permet de revivre autant de fois que souhaitées cette aventure romanesque grand-public. D’autant que le casting du dessinateur est plutôt favorable : Jean-Marc Stalner (à ne pas confondre avec son frère Eric) est désormais un vétéran bien connu du 9ème art. Sous ses crayons et par le truchement d’une narration souvent visuelle et silencieuse, les Alpes se dévoilent en cinémascope. Un léger manque de rythme peut se faire sentir, tout comme certaines problématiques se trouvent franchement diluées (la rivalité amoureuse autour d’Angélina, entre l’officier allemand et le médecin). Cela est sans doute dû à la progression par séquences (la découverte de l’animal, la phase d’approche, sa blessure, sa disculpation…) et aux ellipses : ce qui fonctionne sur un film d’1h30, passe mal le filtre de la lecture en 20mn… Notons enfin en annexes une interview de Mehdi El Glaoui, fils de Cécile Aubry, qui a joué à la fois dans le feuilleton des années 60 et dans le film de Nicolas Vanier (il a le rôle d’André).

voir la fiche officielle ISBN 9782845636637