parution 01 avril 2008  éditeur Akileos  collection Regard noir et blanc
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Policier Independant

The Damned – version noir et blanc, T1

Mort pendant trois jours

Eddie est ramené d’entre les morts par son démon de patron afin de retrouver un comptable fraichement enlevée. Entre polar et fantastique, un titre jouant plus la carte de l’efficacité que celle de l’originalité.


The Damned – version noir et blanc, T1 : Mort pendant trois jours (0), comics chez Akileos de Bunn, Hurtt
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Akileos édition 2008

L'histoire :

Durant la prohibition, des hommes de main d’Alphonse Aligheri, dit Big Al, se rendent dans un terrain vague où pourrit un corps. Le cadavre est celui d’Eddie, un privé, dont la gorge a été tranchée. L’un des hommes, Tony, ordonne à un autre de prendre la dépouille. Mais au moment où celui-ci le touche, l’homme meurt sur le coup et Eddie se relève. Il est alors conduit auprès de leur boss. Ce dernier, un des trois barons de la pègre, a surtout la particularité de ne pas être humain, puisque c’est… un démon. Big Al demande à Eddie de lui rendre un nouveau service : retrouver un comptable. Cette mission est extrêmement importante puisque ce professionnel est sensé jouer les intermédiaires entre la bande de Big Al et celle de Bruno Roarke. Si Eddie remplit sa mission, ses dettes seront effacées. Mais la tâche s’annonce lourde : il n’a que trois jours pour y parvenir. Eddie profite de son retour parmi les vivants pour rendre visite au club de Danny O’Brien, l’un des anciens hommes de main de Big Al, qui a su gérer ses affaires. Là bas, peu d’indices l’attendent…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Croisement entre le polar et le fantastique, The Damned vient lorgner sur les plates-bandes d’Hellblazer. Le surnaturel tient en effet une place omniprésente dans l’histoire : des démons, un monde parallèle, un personnage principal ramené à la vie… Le tout se déroule à l’époque de la prohibition, période propice aux guerres des gangs. La mission confiée à Eddie est simple dans un premier temps : retrouver un comptable. Mais la suite du récit nous montre que rien n’est gagné d’avance. Nombreuses sont les personnes à vouloir prendre le contrôle de la ville. Le suspens est bien entretenu et les visions d’Eddie permettent de nous garder en tension permanente. Le scénario de Cullen Hurt est certes classique dans son déroulement, mais il fonctionne bien. Les idées auraient certes pu être poussées encore un peu plus loin. De son côté, Brian Hurt propose un dessin bien en phase avec la tonalité sombre du titre. Certaines planches mettent en avant ses qualités, notamment lorsqu’un démon géant, dont l’apparence est proche d’un golem, est invoqué. Ce titre est intéressant, doté d’un humour noir assez sympathique. Prévu à l’origine comme un one-shot, The Damned connaitra une nouvelle enquête dans un second tome à venir.

ISBN 9782355740039