parution 22 mai 2019  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Independant

Oblivion Song T2

Nathan a réussi à mettre au point une machine formidable, qui permet d'accéder à une énergie utile à passer sur d'autres plans de la réalité. Le problème, c'est que son frère a déplacé 300 000 habitants de Philadelphie ! Un tome deux emballant.


 Oblivion Song T2, comics chez Delcourt de Kirkman, De Felici, Léoni
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

Nathan Cole est un scientifique. Il y a plus de dix ans, il a commencé à travailler pour un labo financé par des dons. Ce think tank, composé d'une petite équipe, travaillait par la simple curiosité. Il n’était pas question d'egos ni de carrières, alors quand le fondateur de l'équipe, Bernard Osmond, a d'abord détecté la signature énergétique, aucun de ses chercheurs, pas même lui, ne se doutait de ce qui allait les attendre. Cette énergie désormais détectable était la preuve de l'existence d'une autre dimension. Le problème était dès lors de pouvoir y accéder. Pour cela, un générateur fut créé. L'idée était d’accélérer nos particules jusqu’à atteindre très exactement la vitesse de déplacement de cette signature énergétique mystérieuse. En théorie, cela devait revenir à un peu comme rouler en parallèle d'un bolide qu'on aurait rejoint, pour permettre de l'observer. Mais la phase pratique a foiré... enfin, rien ne s'est passé comme prévu puisque les réalités se sont chevauchées. Les deux dimensions se sont révélées perméables l'une à l'autre. Autrement dit, une partie de notre monde a été projetée dans cet ailleurs, dont un fragment est arrivé au même moment sur Terre. C'est ce que Nathan explique à quelques inspecteurs. Et s'il n'est pas jeté au cachot, ce n'est que parce qu'il est le seul, dix ans plus tard, à avancer cela comme explication à la disparition de 300 000 personnes de Philadelphie. Il en endosse la responsabilité. Alors soit il s'agit d'un fou, soit il dit vrai et il est le seul à connaître et pouvoir utiliser cette machine qui devient une priorité pour les autorités, notamment militaires...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Robert Kirkman est un monstre. Un monstre de travail qui compte autant de séries en cours : le mondialement connu Walking Dead, la série culte Invincible, l'effrayant Outcast et désormais le futuriste Oblivion Song. Alors ses fans reconnaîtront les marottes de son écriture et les novices y découvriront sa richesse : le monde entier est perdu, d'autant plus ici qu'il se mélange à un autre. Seule une poignée d'hommes semble pouvoir décider du sort de l'humanité, c'est à dire la sauver. Mais en seront-ils capables, dépassés par les enjeux d'un processus dont ils sont responsables ? Et toute l'astuce, jusque là, de cette série repose sur l'antagonisme qui existe entre deux frères. Nathan veut réparer son erreur mais Ed, lui, considère que le nouveau monde découvert, malgré ses dangers, constitue une nouvelle chance pour reconstruire toutes les relations humaines. La pierre angulaire de ce récit est donc la cosmogonie, cette idée qu'on se fait du monde qui est le nôtre... et les convictions qui nous font vivre. Bien sûr il y a du spectacle, avec des cohortes d'aliens aux formes toutes plus bizarres les unes que les autres mais ces prédateurs extra-terrestres jouent le même rôle qu'ailleurs les zombies : ils sont le prétexte à créer de la tension et à révéler ainsi le caractère des personnages principaux. Ils permettent de venir interroger chacun d'entre-eux, sur sa responsabilité : ce qu'il a choisi et/ou pas, et surtout ce qu'il doit en faire maintenant. Par identification, le lecteur se trouve donc, une nouvelle fois, en position de s'interroger lui-même. Comment pourrions-nous faire si nous étions à la place de Nathan et Ed ? La série est maintenant bien installée et elle vaut le détour !

voir la fiche officielle ISBN 978241300725