parution 11 janvier 2012  éditeur Emmanuel Proust Editions  collection Atmosphères
 Public ado / adulte  Thème Anticipation, Thriller Graphic Novel

Do Androïds Dream of Electric Sheep ? T4

Après avoir « testé » son compagnon et collègue chasseur de prime, Rick Deckard s'interroge à nouveau sur le sens de sa mission... Un quatrième volume dans la lignée du précédent, désormais installé et captivant dans le genre.


 Do Androïds Dream of Electric Sheep ? T4, comics chez Emmanuel Proust Editions de K.Dick, Parker, Blond
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Emmanuel Proust Editions édition 2012

L'histoire :

Il avait survécu au test. Phil Resc fit justement remarquer à Rick que leur précédente victime, Garland, avait sans doute dû vouloir les monter l'un contre l'autre. Mais d'évidence, Phil était humain comme le prouvait son attention renouvelée à son animal de compagnie, son écureuil. Néanmoins Rick avait remarqué autre chose chez son collègue : son appétence à tuer. Et c'est sûrement cette déviance maladive qui l'avait confondu un temps avec un androïde. Si le test avait été concluant, ils se seraient d'évidence entretués, l'un par déontologie professionnelle, l'autre afin de continuer à faire ce qu'il aime. Pourtant, leurs deux attitudes interrogeaient une même réalité : la frontière de plus en plus ténue entre humains et humanoïdes. Pourquoi réformer des machines qui aspiraient tant à vivre en paix ? Luba Luft était si belle, de surcroît...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sans vouloir trop en dire, Rick Deckard a fini par l'avoir, son animal de compagnie : une chèvre, une vraie ! Mais à quel prix ? Confronté à la passion criminelle de son compagnon, le chasseur de prime s'interroge sur le sens de sa mission. Et ainsi Philip K.Dick de renchérir : pourquoi « réformer » des êtres qui aiment tant la vie ? Certes ils avaient tué, mais comme l'auraient fait des hommes pour sauver leurs misérables existences. Alors pourquoi ? En quoi sont-ils si différents de nous ? En vertu de quelle tare sont-ils condamnés ? Après tout, les animaux électriques étaient bien tolérés... Avec ce quatrième tome, les interrogations se multiplient. Toutes autour de la même problématique existentielle, « humanitaire » (au sens étymologique du terme). Notre héros s'accroche à ses certitudes qui s'amenuisent. Il se retranche derrière son étique professionnelle et son rôle d'exécutant. Pourtant, le ver est dans le fruit et l'on devine – on sait – qu'il n'en sortira pas indemne. L'album présente formellement des qualités identiques au précédent : la traduction intégrale du texte restituée intelligemment et des réserves graphiques peu ou prou toujours de mises. Le lecteur se complait toutefois dans cette profondeur et noirceur de trait, pénétrante et sombre, créant une ambiance de fin de règne. A suivre.

voir la fiche officielle ISBN 9782848103815