parution 03 octobre 2018  éditeur Glénat  collection Glénat Comics
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange

Hexed omnibus

Une jolie fille surnommée Lucifer cherche à se libérer d'une malédiction. En attendant, elle épouse la carrière de braqueuse d'objets magiques. Un programme somme toute classique, mais agréable, si on excepte un début aux dessins catastrophiques !


Hexed omnibus, comics chez Glénat de Nelson, Rios, Mora, Cassata, Peter
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2018

L'histoire :

Downtown. Une file de jeunes s'est formée devant une salle de concerts underground, lorsqu'une femme grille la politesse à tout le monde, sans dire un mot. Sa capuche dissimule son visage. Elle porte un flycase. Guitare ou basse ? Le physio ne cherche pas à comprendre et la laisse passer en direction des backstages. Dans les loges, le groupe qui vient de faire la première partie signe des autographes et profite de la présence de quelques nanas venues taper l'incruste. La fille au flycase continue son chemin. Ce qui l'amène ici n'a rien à voir avec le rock poisseux qui divertit une jeunesse en mal de sensations hardcores. Elle s'appelle Lucy Jenifer Inacio Da Neves, mais quelques personnes la connaissent mieux sous le nom de Lucifer. C'est une voleuse de talent. Et il en faut dans son domaine, puisque sa spécialité est de dérober des artefacts magiques et autres objets surnaturels. Une fois n'est pas coutume, elle va mener à bien sa mission. Le contrat pour ce soir, c'est du velours pour elle. En un claquement de doigt, elle pulvérise le démon qui protégeait sa cible et déverrouille aussi vite un coffre à haute sécurité. Il ne reste plus qu'à ramener au commanditaire l'objet du larcin : une paire d'ailes d'ange...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec cette Omnibus, c'est l'intégralité de la série Hexed qui est rassemblée, soit 16 chapitres. Mais avant d'en goûter ses plaisirs, il vous faudra vous accrocher, le temps de surpasser les 4 premiers épisodes caractérisés par leur faiblesse graphique. Emma Rios livre en effet un travail indigne d'une professionnelle : visages peu harmonieux, décors insignifiants (bon sang, les voitures ressemblent vraiment à des boites de conserve dessinées façon CM1) et scènes d'actions trop souvent illisibles. Ajoutez les couleurs criardes de Cris Peter et vous aurez donc un premier quart de l'ouvrage qui est un vrai ratage visuel. C'est avec soulagement qu'on embraye sur le travail de Dan Mora et de son coloriste Gabriel Cassata, qui sauvent la série d'une catastrophe esthétique et amènent même une patte, pour le coup, vraiment agréable. L'avant-dernier chapitre, sous forme de flashback en 1600, est même d'une grande beauté. Tout le long des épisodes 5 à16, le chara-design est réussi, avec un style proche de l'animé. Les couleurs mettent en valeur les différents théâtres d'action et les décors sont vraiment sympas. Un vrai soulagement pour le lecteur ! Quant aux histoires, elles sont constituées d'enquêtes au goût ésotérique et ont pour avantage d'être bien rythmées. Si bien qu'on se plaît à les lire. Beaucoup d'action et de spectacle, ce qu'il faut d'humour dans les dialogues et on tient là un bon divertissement, avec un personnage qui devient de plus en plus attachant au fil des chapitres. Enfin, on se délectera des quelques vraies-fausses références à la peinture et, ce qui ne gâche rien, d'une fin réussie. Si bien qu'on ferme cet épais bouquin en pensant qu'on tient là une autre sorcière bien-aimée.

voir la fiche officielle ISBN 9782344030011