parution 21 octobre 2015  éditeur Glénat  Public enfant / ado  Thème Fantastique - Etrange, Adaptation

Skylanders T1

Petits mais costauds

L'adaptation en comics des aventures des Skylanders, sympathiques créatures défendant Skylands et ses habitants. Une adaptation joliment illustrée mais au léger goût d'inachevé.


 Skylanders T1 : Petits mais costauds (0), comics chez Glénat de Marz, Rodriguez, Baldeon, Bowden, Cruz, Zarate, Peniche
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2015

L'histoire :

Flynn, un pilote Skylander, mène un groupe de jeunes recrues vers la Skylanders Academy à bord de son vaisseau. Les recrues lui tapant sur les nerfs, Flynn décide d'aller casser une croûte mais, arrivé dans la cambuse, il tombe par inadvertance sur Kaos, l'ennemi juré des Skylanders, qui a pris l'identité d'une des recrues et compte bien parvenir à l'académie pour la détruire. Avant de pouvoir faire quoi que ce soit, Flynn est ensorcelé par Kaos et poussé à sauter de son propre vaisseau. Son seul espoir réside alors en Chopper, une jeune recrue qui se lance à sa suite pour tenter de l'empêcher de s'écraser au sol. Pendant ce temps, à la Skylanders Academy, les préparations pour l'arrivée des recrues vont bon train, même si le retard de Flynn se fait rapidement remarquer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Skylanders est l'adaptation en bade-dessinées de l'univers vidéo-ludique du même nom. Ces jeux vidéos mettent en scène diverses créatures devant combattre le mal et repose sur un système de portage dans le jeu vidéos des créatures et combattants que l'on peut acquérir physiquement sous la forme de figurines (si vous n'êtes jamais tombé sur un stand Skylanders dans un magasin, vous n'êtes pas sorti depuis un moment. D'ailleurs je suis un grand fan de vos aventures, monsieur Wayne !). Nous retrouvons ici des artistes et auteurs connus puisque nous avons déjà pu voir le travail de Ron Marz sur de grandes licences DC (Silver Surfer, Green Lantern...), celui de David Baldeón sur la série Nova tandis que Mike Bowden a, lui, œuvré sur des licences comme World of Warcraft. Des pros, donc. Et il faut admettre que l'ensemble a de l'allure avec des formes rondes, un univers très colorés et des scènes d'action très dynamiques. Là où ça pêche, par contre, c'est au niveau de l'histoire. Le lecteur non familier avec l'univers des Skylands va se voir jeter une explication à l'emporte-pièce et guère satisfaisante sur le pourquoi et le comment du conflit opposant les Skylanders à Kaos et ce au détour d'une visite fortuite au musée et de quelques dialogues. On apprend ainsi que les Skylanders protégeaint un portail (dont on ignore à quoi il sert) qui a été détruit et ont été projetés dans notre monde où ils se sont transformés en jouets mais que, bon, ils sont revenus. Voilà. Un peu difficile à assimiler. D'autres éléments sont aussi un peu indigestes comme le running gag systématique et un peu agaçant des enchiladas de Flynn. Le titre s'oriente quand même vers un public jeune, fan de l'univers et donc déjà au fait des exploits mais il ne permettra guère aux néophytes de s'immerger dans une histoire plus que mince. Un titre mignon, joli et dynamique, donc, mais qui présente des failles notables dans sa narration et dans sa trame générale. Pour les fans, surtout.

voir la fiche officielle ISBN 9782344009536