parution 21 octobre 2011  éditeur Milady Graphics  Public adulte  Thème Mondes décalés, Fantastique - Etrange Graphic Novel

Fluorescent Black

Dans un ghetto futuriste de Malaisie, Max et sa bande sont engagés pour faire diversion dans un laboratoire de recherche, mais leur mission ne se déroule pas du tout comme prévu. Un roman graphique cyberpunk stupéfiant !


Fluorescent Black, comics chez Milady Graphics de Wilson, Fox, Cox
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Milady Graphics édition 2011

L'histoire :

A la fin du XXIème siècle, en Malaisie, la ville de Johor Bahru est scindée en deux zones. La première appelée Biopolis accueille les personnes saines. La seconde, surnommée Butcheblock, regroupe toutes les personnes victimes de dystonie, une maladie entrainant des spasmes corporels. Max et Blue, frère et sœur, ont grandi ici et ont découvert, dès la première nuit, l'enfer dans lequel ils ont mis les pieds. La misère et la violence sont telles qu'à la mort de leur mère, ils ont revendu son corps pour quelques pièces. Des années plus tard, ils ont rejoint une bande avec laquelle ils essaient de faire de l'argent, mais de façon peu légale. Un jour, un habitant de Biopolis leur offre un beau pactole en échange d'une mission. Ils doivent faire diversion dans un centre de recherche médical, pendant qu'un autre groupe s'emparera de vaccins ou de virus. Si cette proposition est loin de paraître honnête, Max et ses amis se rendent compte que quelque chose ne va pas. Alors que les balles fusent autour d'eux dans le bâtiment, ils tombent nez à nez avec une jeune femme : Nina. Voulant la protéger, ils l'emmènent dans leur fuite, mais ils se savent suivis de toutes parts...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En se basant sur la revue française Métal hurlant, le magazine américain Heavy Metal est lui aussi devenu rapidement culte pour les amateurs de science-fiction et de fantastique. De 2008 à 2010, une série intitulée Fluorescent Black s'est distinguée par un ton très différent de celui habituel. MF Wilson a en effet créé un récit cyberpunk vraiment troublant. L'action se déroule dans un pays peu commun, la Malaisie, dans lequel des bio-généticiens ont distingué deux races humaines : les supérieurs et les inférieurs. Si vous faites partie du second cas, manque de chance, vous vivrez dans un ghetto violent où l'on achète vos organes ! L'histoire est celle de Max et de sa bande, des inférieurs, qui acceptent une mission dans la ville des supérieurs et voient la situation déraper totalement. Mené à cent à l'heure, le scénario est incroyablement dense tout en restant très accessible. Les personnalités sont bien travaillées et l'on s'attache forcément à Nina ou à Max. L'univers poisseux de Butcherblock est parfaitement restitué et l'envie de s'y balader ne fera certainement pas partie de vos projets futurs. Nathan Fox fait des merveilles au niveau des dessins. L'artiste que l'on a croisé sur DMZ et qui succédera à Greg Capullo sur Haunt prochainement, montre un trait réaliste à l'encrage appuyé. Son travail sur les décors est absolument fabuleux et même si l'on dénote une ou deux cases un peu confuses, l'ensemble est vraiment brillant. La colorisation de Jeromy Cox ajoute une touche étonnante avec des teintes vives. Rock, trash et captivante, cette aventure futuriste se classe sans problème parmi les ouvrages de référence. Entre Akira et Mad Max, ce roman graphique est au final, à la hauteur de ses ambitions.

voir la fiche officielle ISBN 9782811206048