parution 20 mai 2011  éditeur Milady Graphics  Public ado / adulte  Thème Policier, Mondes décalés Graphic Novel

Grandville T2

Grandville mon amour !

Un tueur en série en fuite multiplie les victimes à Grandville, mais l’inspecteur LeBrock se met sur ses traces. Cependant, l’assassin semble avoir des appuis haut placés. Une seconde enquête passionnante, que ne renierait pas Sir Arthur Conan Doyle !


 Grandville T2 : Grandville mon amour ! (0), comics chez Milady Graphics de Talbot
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Milady Graphics édition 2011

L'histoire :

Cela fait bientôt un mois que l’inspecteur LeBrock reste chez lui, l’esprit rongé par des remords sur son passé. Son collègue et ami Roderick Ratzi le remet en selle en l’avertissant que Mad Dog, un serial killer, a réussi à s’enfuir de la prison de Londres. Le tueur ayant été capturé par ses soins, LeBrock espère bien être sollicité pour l’enquête... Toutefois, son supérieur est loin d’être du même avis. Après une forte prise de bec entre les deux policiers, l’inspecteur est mis à pied. Il lui en faut pourtant plus pour abdiquer. En peu de temps, il apprend que Mad dog s’est enfui par les égouts et qu’il a sûrement bénéficié de l’aide d’un ou plusieurs gardes. Peu de temps passe avant que les premières victimes ne soient trouvées. Etrangement, celles-ci se trouvent toutes à Grandville. LeBrock part donc dans la capitale française avec Ratzi. Le premier endroit auquel ils se rendent est le bordel de madame Cavale où travaillait une des dernières femmes assassinées par Mad Dog. Celle-ci ne leur apprend rien, mais l’inspecteur est sûr que derrière cette évasion se cache quelque chose et qu'elle implique des personnes haut placées. Comment en être sûr ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’inspecteur LeBrock de Scotland Yard est de retour dans une nouvelle enquête fort attendue. Après un premier album qui fut une véritable surprise, Bryan Talbot renvoie son policier à Grandville pour traquer un tueur en série des plus violents. L’auteur s’est retroussé les manches pour concocter un récit dont Sir Arthur Conan Doyle aurait pu accoucher, s’il avait été fan de steampunk. Les rebondissements seront assurément appréciés des amateurs de polar. Entre fausses pistes et trahisons, le créateur des Aventures de Luther Arkwright arrive à rendre un bel hommage au genre. Très dynamique, le récit ne se perd pas en dialogues inutiles et permet d’installer l’ambiance au plus vite. Jamais ennuyeux, ce second volet de Grandville conserve la même unité visuelle que celle présentée dans la précédente enquête. Le style est assez spécial, le trait est retravaillé au maximum pour que seul l’essentiel (et le plus judicieux) demeure. La colorisation subit quant à elle plusieurs étapes (coloriage puis diverses manipulations informatiques). Très plaisant au final, les dessins de Talbot montrent un grand professionnalisme et les divers caméo initiés sont savoureux (pauvre Donald !). Grandville, mon amour installe la série dans le temps et c’est tant mieux. Une lecture toujours agréable !

ISBN 9782811205317