parution 01 juin 2005  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Batman Extra T1

Batman begins (kiosque)

Bruce Wayne parcourt le monde, pour pouvoir mieux combattre l'injustice à Gotham, la ville maudite qui lui a enlevé si jeune ses parents. Une adaptation décevante, au format kiosque !


 Batman Extra T1 : Batman begins (0), comics chez Panini Comics de Beatty, Plunkett, Villarubia
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Dans les jardins et les serres du Manoir Wayne, Bruce et Rachel jouent à cache-cache. Le jeune garnement prend ses jambes à son cou, mais le sol se dérobe sous ses pieds. Il vient de tomber dans un puits mal colmaté. Rachel crie et donne l'alerte, quand une nuée de chauve-souris s'abat sur Bruce, l'emportant dans les ténèbres… Un rêve lancinant et récurrent. Mais le Bruce qui se réveille est bel et bien adulte. L'ennui est qu'il est dans une cellule aussi froide que glauque…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C'est bien connu : les adaptations réussies de blockbusters en comics sont bien trop rares. Un constat qu'on est obligé de faire à nouveau, pour ce ratage qui ne fait pas honneur au long métrage réalisé par Christopher Nolan. Pour être honnête, il n'y a pas grand-chose qui puisse donner satisfaction au lecteur. Même si l'exercice est difficile (transposer les scènes essentielles, garder les dialogues phares, insuffler du rythme et réinterpréter l'esthétique), le résultat est très décevant. La narration, confiée à Scott Beatty, est catastrophique : les scènes s'enchaînent de façon abrupte, la voix-off n'amène rien si ce n'est un peu plus de confusion, et on ne peut pas dire que les textes soient de la belle littérature. Si on vous dit qu'il faut attendre une bonne quarantaine de pages avant de voir la sombre silhouette du Croisé Masqué, vous comprendrez aisément que cela fait un peu longuet… Alors, il reste bien les dessins de Kilian Plunkett (encrage de Serge Lapointe), tout à fait acceptables, mais cela reste une bien maigre consolation. A moins d'être collectionneur des aventures sur papier du Dark Knight, on peut vous affirmer sans crainte que vous ne ratez pas grand chose si vous vous abstenez de lire cet opus.

ISBN