parution 25 octobre 2017  éditeur Panini Comics  collection Panini - Absolute
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Civil War II

Un Inhumain doté de la capacité de voir l'avenir est apparu des suites du passage sur Terre des brumes tératogènes. Seulement, entrevoir un futur potentiel est-il gage d'une sécurité renforcée ? Dilemmes et tensions au cœur d'un event assez décevant.


Civil War II, comics chez Panini Comics de Bendis, Easton, Spencer, Pak, Guggenheim, Noto, Marquez, Bachs, Davidson, Shalvey, Cheung, Bagley, Sorrentino, Coipel, Ponsor, Crossley, Campbell
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Jonathan Powers a longtemps commis des crimes, utilisant le pseudonyme du Pitre. À présent, il a payé ses dettes à la société. Se retrouvant au mauvais endroit au mauvais moment, il est de nouveau jugé. Powers compte beaucoup sur son avocate, Jennifer Walters, pour démontrer qu'il a été piégé. Celle-ci essaie de démontrer que le passé est derrière lui et qu'il s'est réinséré dans la société. En vain, le jugement tombe et il est condamné à mort pour une faute qu'il n'a pas commise. James Rhodes, alias War Machine, reçoit une proposition difficilement refusable. Le poste de Ministre de la Défense s'offre à lui. Depuis que Maximus a libéré la brume tératogène sur toute la planète, de nouveaux Inhumains font leur apparition. Alors que le nuage passe au dessus d'une Université, un certain Ulysse voit des pouvoirs lui apparaître. Il a la capacité d'entrevoir le futur. Carol Danvers est sur le Triskélion lorsque War Machine arrive. Les rapports entre les deux sont éminemment chaleureux mais leurs retrouvailles sont interrompues par l'arrivée de Medusa et d'autres Inhumains. Ceux-ci sont accompagnés par Ulysse. Ce dernier les a averti que Thanos ferait son retour...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sorti il y a plus d'une dizaine d'années maintenant, le crossover Civil War a marqué les esprits par son explosivité et la qualité générale de celui-ci. Depuis, si certains events ont plus ou moins bien fonctionné, aucun n'a eu la même portée en terme de popularité. Conscient de cela, Marvel a décidé de sortir une seconde Civil War, scénarisée cette fois-ci par Brian Michael Bendis. Si l'auteur avait teasé le pitch initial du premier à Mark Millar, il avait laissé le soin à l'écossais de narrer les différents événements. Le récit de Bendis part d'une idée simple mais plutôt bien vue. S'inspirant de la nouvelle éponyme (et du film) Minority Report, il introduit un nouvel Inhumain capable de prédire l'avenir. Partant de ce principe, doit-on alors intervenir et changer le futur ? Si certaines décisions semblent logiques, d'autres peuvent apparaître comme réductrices. Au fur et à mesure que se développe l'histoire, le scénariste laisse planer certains doutes et joue clairement sur les injustices, certains personnages subissant des actes incompréhensibles avant qu'il n'ait commis la moindre chose délictuelle. Deux camps vont très vite se former, l'un mené par Captain Marvel et l'autre par Iron Man. Le principe est intéressant, certains passages intéressants, mais le problème est que la narration est loin, très loin d'offrir l'intensité espérée, eu égard au titre de l'event. Prometteur au départ, bien que parfois un peu trop bavard, Civil War II va s'enfoncer dans une opposition basique et stérile. La déception est éminemment là, d'autant plus que les dessins de David Marquez, avec certaines planches de Jim Cheung et d'Olivier Coipel, sont de bonne qualité sur la longueur. Les différents tie-ins contenus dans cette édition Absolute ne viendront pas rehausser un intérêt trop faible. Bof bof.

ISBN 9782809465792