parution 19 octobre 2011  éditeur Panini Comics  collection MillarWorld
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Kick-Ass – Intégrale Deluxe, T1

(intégrale)

Moderne, original, spectaculaire et violent, c'est le récit de David, un ado qui va vraiment jouer au Super-Héros, à son corps défendant ! Pas loin d'être culte, en tous cas incontournable, ce comics garantit de se faire bouger.


 Kick-Ass – Intégrale Deluxe, T1, comics chez Panini Comics de Millar, Romita Jr, White
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2011

L'histoire :

Dave Lizewski est un lycéen comme les autres : ni fort, ni gringalet, ni intelligent, ni bête, amateur de série télé, de rock et fantasmant sur sa professeur de biologie (la quarantaine, deux enfants) ou sa camarade classe Katie Deauxma. Après avoir perdu sa mère à quatorze ans, d’une rupture d’anévrisme, Dave s’est retrouvé seul avec son père, un type bien, qui bosse de nuit. Avec ses amis, le lycéen s’est trouvé une passion pour les comics. Or à force d’en lire, une question se pose à lui : pourquoi personne ne s’est jamais déguisé pour jouer les sauveurs. Plus il y pense, plus l’idée germe dans son esprit : il va être un super héros ! Un soir, alors que son père part au travail, il revêt la tenue qu’il a confectionnée. Dans la rue, il aperçoit alors de jeunes taggueurs en pleine action et leur demande d’arrêter immédiatement. Amusés, les trois types se moquent de lui. Mais Dave utilise alors ses deux matraques pour les corriger. Mais devant le nombre et son manque de capacité, le lycéen finit par se prendre un coup de couteau. Puis alors qu’il fuit, une voiture le renverse…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il y a des comics qui marquent leur temps, et on peut considérer que Kick Ass en fera partie. Au-delà du carton réalisé en librairie, qui a suscité l'intérêt du cinéma, cette œuvre née de l'imagination de Mark Millar (pilier du monde Ultimate) et illustrée par John Romita Jr. a su se démarquer du reste des productions par sa violence, mais aussi par la perspective qu'elle donne d'un adolescent, qui s'identifie aux super-héros de ses bandes dessinées et qui va vraiment essayer de faire comme eux. Bien sûr, il va connaître d'amères déconvenues, au point où le chapitre introductif le met en scène en train d'être torturé par des maffieux ! Et c'est sous la forme d'un flashback qu'on va suivre le parcours hallucinant de David, un ado absolument normal, c'est-à-dire un brin idéaliste, dont la notoriété va exploser puisqu'il va mettre sur Youtube ses exploits costumés. Ce qui va faire des vocations… La force de cette BD réside dans le portrait de ce personnage, dont la psychologie est étroitement liée à notre époque contemporaine. Toute son originalité repose sur la modernité des mœurs de ce gosse, qui va prendre en pleine tronche la violence de la réalité de sa société. Avec une mise en scène extrêmement crue et des planches d'une violence rare, John Romita Jr donne l'air de se défouler véritablement, comme s'il pouvait enfin en profiter en sortant du politiquement correct imposé chez Marvel. Même si la seconde moitié du récit s'avère moins surprenante, ce Kick Ass porte bien son nom, et cette fois-ci, on ne vous fera pas de dessin !

ISBN 9782809419603

  • Sa note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

Ce qu'un autre en pense sur la planète BD :

Mark Millar s’est spécialisé dans la provocation et le détournement de genre… Après avoir divisé les super héros avec Civil War, après avoir présenté un super héros sans foi ni loi avec Wanted (et avant Nemesis), Mark Millar s’attaque au public stéréotypé des comics : les ados boutonneux et les geeks. Tout un programme puisque le jeune Dave Lizewski décide de donner un sens à sa vie en revêtant une tenue de plongée et d’endosser le rôle de sauveur de l’Humanité. Un nouveau Spider-Man sauf que ce nouveau super-héros n’a rien de super justement puisqu’il n’a aucun pouvoir. Plongé dans la réalité de la violence des quartiers, des voyous en tout genre et de dangereux mafieux, Kick Ass va s’en prendre plein la gueule mais sa force sera de ne jamais faiblir. Le comics se fait alors violent et sanglant, avec force détails de chairs tordues et de sang qui gicle en abondance. Millar ne s’arrête pas là puisqu’en plus de rendre le héros ultra réaliste, il rend son récit ultra moderne : Kick Ass devient une vedette des réseaux sociaux et accomplit des missions grâce à des alertes sur le web. De plus, l’auteur multiplie les références contemporaines, mélange foisonnant de comics, de séries et de films et de chanteurs… Les super-héros sont des gens comme nous, sauf qu’ils ont les c******* pour se battre, univers d’autant plus crédible qu’ils baignent dans un monde moderne et technologique bien référencé. Cependant, ce qui fait la force de ce récit est surtout la voix off du personnage principal : l’humour potache et désabusé de ce jeune ado tiraillé entre son courage surhumain et son côté loser donne lieu à des réflexions délicieuses. Le lecteur aura aussi sa dose de surprise puisque la seconde partie de cette intégrale réserve un dénouement violent et stupéfiant. N’oublions pas les dessins du célèbre John Romita Jr. Son talent n’est plus à prouver mais Romita se fait violence (lui aussi) pour mettre en images un récit sanglant et nerveux. Il relève le défi avec maestria, enchaînant les plans dynamiques et les scènes réalistes et expressives. Son trait assez cartoon atténue le côté choc de la série et colle même parfaitement au thème de cette nouvelle race de super héros version ados violents et désinhibés. Une mini révolution donc que cette bande dessinée urbaine et ultra moderne. Avec le recul, on pourra tout de même se poser la question de l’objectif de Mark Millar : loin de dénoncer la violence, les super héros se font justice de façon apocalyptique… un appel à la vengeance à peine déguisée. Un coup de pied au cul certes mais pas toujours bien placé…