parution 17 juin 2014  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Marvel Top T14

Revolutionnary War (1/2) (kiosque)

Le retour en force de l'univers Marvel UK, disparu il y a près de vingt ans, dans cette suite et commémoration de l'event Mys-Tech Wars, paru en 1993. Un histoire riche qui fait (re) découvrir un univers "so british" !


 Marvel Top T14 : Revolutionnary War (1/2) (0), comics chez Panini Comics de Abnett, Brooks
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Dans les souterrains de Londres, Pete Wisdom, agent du MI-13, et Captain Britain viennent à la rescousse d'ouvriers attaqués par d'étranges créatures. L'agent Wisdom les identifie immédiatement: ce sont des créatures créées par Mys-Tech, une organisation quasi-sectaire mais qui a été réduite à néant par les héros britanniques il y a des années de cela. Alors que les agents de la division européenne du S.H.I.E.L.D. débarquent pour prendre les choses en main, Captain Britain et Nick Fury apprennent à Wisdom les origines de Mys-Tech ainsi que les circonstances, demeurées cachées, de sa disparition. Plus grave, il semble que des bases Mys-Tech surgissent de nulle part de par le monde et que les héros à l'origine de sa chute soient obligés de reprendre du service. Alors que Wisdom et l'agent Keller, représentant du S.H.I.E.L.D. partent alors à la recherche de ces héros du passé. Pendant ce temps, Dark Angel est obligée de travailler pour Méphisto et ce afin de tenter - en vain - d'éponger la dette contractée par son père auprès du démon. Les chevaliers de Pendragon, eux, affrontent les forces de Mys-Tech au cœur de la capitale Britannique tandis que Tête de Mort trahit Captain Britain et livre celui-ci à ses ennemis....

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Marvel UK était une division de Marvel basée, comme son nom l'indique, au Royaume-Uni et qui publiait, entre autres, des aventures de super-héros. Ces super-héros étaient non seulement ceux déjà bien connus issus de l'univers Marvel mais aussi, ce fut en particulier le cas sur les dernières années de Marvel UK, des super-héros britanniques aux origines à la fois cyberpunks et ancrées dans les mythes Britanniques. C'est ainsi que les lecteurs outre-Manche purent suivre, au début des années 90, les aventures de héros tels que Motormouth, les Warheads ou encore KillPower. Tous ces personnages disparurent plus ou moins à l'issue des Mys-Tech Wars et alors que Marvel UK fermait ses portes. Aujourd'hui, et près de vingt ans après la disparition de Marvel UK, les héros reviennent en même temps que la menace Mys-Tech dans cette Revolutionary War ayant pour enjeu la survie du Royaume, menacé encore une fois d'être plongé en enfer par Méphisto et les anciens membres de Mys-Tech. Créé à l'origine par des artistes comme Dan Abnett ou Gary Frank, l'univers Marvel UK revient aujourd'hui sous l'égide d'artistes et d'auteurs tels que Rob Williams (surtout connu pour ses projets au sein de la revue britannique 2000 AD) ou encore Andy Lanning (qui officia déjà à l'époque des Mys-Tech Wars). Si les dessins des différents titres sont de très bonne qualité, réalisés par des dessinateurs confirmés comme Richard Elson (Kingdom, avec Dan Abnett ou encore Thor) ou Nick Roche (New Warriors ou encore Transformers pour IDW) et que l'ensemble a une touche très britannique indéniable et rafraîchissante, le lecteur va néanmoins avoir du mal à se replacer dans un univers et par rapport à des événements méconnus qui ont pris place il y a si longtemps. Si les héros de Marvel UK et l'event Mys-Tech Wars n'ont pas été insignifiants, loin de là - les héros Marvel dont les Avengers et les Fantastic Four avaient été décimés puis sauvés par les supers britanniques -, ils n'ont pas bénéficié de la même reconnaissance ni de la même publicité dans nos contrées que des événements encore plus vieux tels les Guerres Secrètes de Marvel US. Il en résulte que la résurrection de cet univers semblera très confus aux yeux du profane et plus proche d'un retour confus et maladroit de seconds couteaux méconnus de l'univers Marvel. C'est d'autant plus dommage que Marvel UK, c'est un univers fun, à la fois alternatif et parallèle à son pendant américain. La trame principale est en plus assez difficile à suivre, morcelée dans les différents récits composant cet event et les tie-ins tels que ceux consacrés à Dark Angel et à Tête de Mort passent nécessairement plus (trop ?) de temps à refamiliariser les lecteurs avec les personnages. Revolutionary War est donc une résurrection de Marvel UK qui réjouira les fans de la première heure mais qui, malheureusement, risque de perdre et donc de ne pas convaincre les nouveaux lecteurs. Il faut espérer que sa deuxième t dernière partie réussisse à mieux développer l'histoire sous peine de réduire cet event à un simple clin d’œil au passé.

voir la fiche officielle ISBN 9782809444575