parution 10 octobre 2012  éditeur Panini Comics  collection 100 % Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Mystery Men

La grande dépression

Drôle de mystère que cette œuvre hétéroclite qui mêle passé et présent dans une œuvre hommage au récit populaires des années 20. Un savant mélange, plein de qualités et de références, de créativité et d’emprunts.


Mystery Men : La grande dépression (0), comics chez Panini Comics de Liss, Zircher, Troy
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Dennis Piper est l’Ombre, un voleur à la Robin des Bois qui dérobe aux riches et puissants de Manhattan. Les inégalités sont en effet nombreuses dans ces temps de la Prohibition au début des années 1930. Amoureux fou de la belle actrice de music-hall Alice, tout semble aller pour le mieux pour le voleur masqué. Cependant, celle-ci tente à tout prix de se faire connaître pour être à la hauteur de la « fortune » de son fiancé. Elle a donc un rendez-vous auprès d’un metteur en scène de cinéma, entretien organisé par un homme influent de la ville, le Général. Cet homme étrange séduit toutes les femmes par sa beauté et son élégance mais possède en réalité un visage cadavérique et terrifiant, identité qu’il cache grâce à des pouvoirs surnaturels. Alice est emmenée dans un bateau et s’inquiète très vite de ne pas trouver le réalisateur… trop tard ! Le Général l’assassine et jette le corps à la mer. Dennis rentre chez lui et apprend la nouvelle. Il n’a même pas le temps d’encaisser ce terrible évènement que la police vient pour l’arrêter : l’inspecteur chargé de l’affaire veut lui faire porter le chapeau. L’Ombre, fou de rage et de douleur, s’enfuit et échappe à l’arrestation. Il décide de se faire justice lui-même en trouvant le véritable assassin de sa fiancée. Traqué par toutes les polices de la ville, sa situation devient périlleuse. Heureusement, un homme fantomatique lui vient en aide en se battant à ses côtés : le fameux Revenant, qui défraye la chronique depuis quelques temps. Dans le même temps, le Général semble organiser un plan machiavélique avec l’aide d’hommes importants et corrompus de la ville réunis sous le Conseil. Le dangereux Général n’est en fait que l’instrument d’une créature diabolique, Nox…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voici une nouvelle série qui joue sur la vague « vintage » des super-héros : après la série Twelve, Kirby Genesis et autres réminiscences du passé, Marvel remet le couvert avec une nouvelle équipe de super-héros pas comme les autres et qui ont le parfum des premiers comics et des récits pulps. Beaucoup sont empruntés à des personnages célèbres des débuts des comics : le Revenant est l’héritier de Mandrake (avec la couleur de peau de son compagnon Lothar !), l’Ombre est le double du Spirit et l’Aviatrice ressemble furieusement à Rocketeer. Les auteurs assument ses emprunts et offrent un véritable hommage aux années 20 : le temps de la Prohibition, des beaux costumes et du borsalino, de l’aviation et de ses prouesses de haute voltige (Charles Lindbergh himself a un rôle dans ce comics !), des flics corruptibles et de l’émergence de la drogue, du spectacle et du music-hall et de la menace d’une nouvelle guerre mondiale. La référence historique se double d’un amour profond et sincère pour les récits populaires de tous poils : les pulps avec ses polars violents où le détective est un être désabusé et solitaire, les comics et ses super-héros fantasques et exotiques, la mythologie avec la réincarnation d’Achille, le fantastique et l’invasion de loups garous… David Liss, lui-même écrivain, présente ainsi un vaste hommage aux récits populaires d’antan tout en y apportent une touche actuelle. Art subtil d’un retour au passé et d’une modernisation indispensable, l’œuvre est à la fois un rappel nostalgique bourré de références et une vraie création originale. En effet, David Liss parvient à reprendre ce qui existe déjà en réinventant quelque chose de nouveau. Son art de la narration fait merveille et est très moderne, rappelant le style des plus grands scénaristes (actuels) de Marvel. Ainsi, les voix offs sont des introspections efficaces de tous les super-héros de l’histoire et la succession des personnages charismatiques rajoute beaucoup de piment à l’ensemble. L’alliance des super-héros est loin d’être idyllique et beaucoup ont une identité ou un passé troubles : l’Ombre souffre de son amour perdu, Achille est une sorte de vampire et le Chirurgien est un véritable psychopathe. Dans un mélange de polar sous forme d’enquêtes et de fantastique à la sauce ésotérique, le tout est un assemblage assez impressionnant de références culturelles, de nostalgie et de rythme ultra-moderne…Le dessin est élégant et magnifie l’ensemble, empruntant les costumes et décors de l’époque tout en offrant des plans et des couleurs modernes. Mystery Men fait du nouveau avec de l’ancien et propose une histoire captivante. Attention toutefois, certains éléments frôlent parfois le ridicule (le docteur Green se transformant en colosse Achille avec un bouclier et une épée !).

voir la fiche officielle ISBN 9782809426441