parution 06 janvier 2016  éditeur Panini Comics  collection 100 % Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Spider-Gwen T1

Ennemie publique ?

Combattant le crime sous la capuche de Spider-Woman, Gwen essaie de faire régner la justice mais elle est prise en chasse par la police et par son père, le Capitaine Stacy. Une série clinquante mais qui ne claque pas vraiment.


 Spider-Gwen T1 : Ennemie publique ? (0), comics chez Panini Comics de Latour, Rodriguez, Renzi, Molina
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2016

L'histoire :

En se rendant à un atelier sur la radioactivité, une adolescente nommée Gwen Stacy est mordue par une araignée modifiée. Depuis, elle se découvre des capacités étonnantes comme un 6e sens ou des pouvoirs directement tirés des araignées... En ville, alors que de jeunes gens font des tags sur un gigantesque écriteau, un policier nommé Ben Grimm arrive et leur demande d'arrêter. Manque de chance pour lui, le Vautour arrive et le projette de plusieurs mètres au-dessus du sol, envoyant l'agent des Forces de l'ordre à l’hôpital. Le Captaine Stacy est inquiet de voir que les actes criminels sont en hausse et chercher à joindre sa fille pour se rassurer. Gwen a enfilé son costume de Spider-Woman et est en train de combattre un braqueur qui voulait s'enfuir avec la caisse enregistreuse d'un petit magasin. En apprenant que le Vautour commet autant de crimes en ville, Gwen emprunte des bombes de peinture et tague des messages sur certains bâtiments afin d'attirer l'attention du criminel...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

À la tête de la série Spider-Man depuis de longues années maintenant, le scénariste Dan Slott a souvent ponctué son récit par des events comme Spider-Island ou Spider-Verse. Dans ce dernier, il eut l'idée de réunir toutes les versions de Tisseur du Marvelverse, allant de Spider-Man 2099 à Spider-Cochon. Pour que son événement soit marquant, le scénariste et les éditeurs de Marvel eurent l'idée de créer plusieurs nouveaux personnages et de profiter de dimensions parallèles pour offrir des versions très différentes de celles bien connues de la Terre-616 ou du monde Ultimate. C'est ainsi que l'idée de placer Gwen Stacy en lieu et place de Peter Parker a germé et qu'ainsi elle serait devenue une super-héroïne. Pour raconter ses exploits, Marvel a confié le job à Jason Latour, un artiste complet qui dernièrement fait les joies des amateurs de récits indé et adultes avec Southern Bastards. Spider-Gwen a très vite trouvé une grande popularité et après les épisodes de Edge of Spider-Man, elle eut droit à une série régulière ! C'est celle-ci qui nous est présentée dans ce premier tome. D'emblée, nous émettrons un regret. En effet, les premiers pas de l'héroïne se produisirent dans des revues kiosques et il aurait été logique de les retrouver dans un album en librairie avant de proposer la suite des aventures. Le public qui souhaiterait débuter par cet album se retrouve projeté dans une histoire déjà en cours ! Ce premier volet de Spider-Gwen laisse en plus sur une impression assez mitigée. Le scénario n'est guère palpitant et les quelques bonnes idées de Jason Latour ne fonctionnent pas vraiment. Utiliser Spider-Cochon en tant que Jiminy Cricket aurait pu être brillant, c'est juste rigolo pendant une ou deux pages. Les différences par rapport à l'univers connu sont assez nombreuses avec un Frank Castle devenu policier aux méthodes radicales ou un Ben Grimm qui, tel Pinot, est simple flic. Le récit est en outre destiné aux jeunes lectrices de comics qui, sans tomber dans l'excès de Batgirl, verront Gwen hurler à l'idée d'avoir perdu son téléphone portable. Si la majorité des éléments font très girly, le rose est assez présent, nous noterons qu'il s'agit encore d'un homme à l'écriture et des clichés dignes des séries Disney Channel. Jason Latour livre une histoire alternant le bon et le moins bon, mais peut toujours compter sur les dessins dynamiques de Robbi Rodriguez et la colorisation flashy de Rico Renzi. Spider-Gwen n'est pas une mauvaise série mais elle ne devrait toucher que les plus jeunes amatrices ou amateurs de comics. Sinon, le costume est très chouette !

ISBN 9782809453690