parution 03 avril 2015  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Spider-Man (revue) – V 5, T4

La sanction (kiosque)

De l'action, de l'humour, des héros et des vilains qui se croisent dans des dimensions temporelles diverses et variées, une équipe de super-héros et un ramassis de tocards, il y en a pour tous les goûts dans la revue de ce bon vieux Spidey !


 Spider-Man (revue) – V 5, T4 : La sanction (0), comics chez Panini Comics de Spencer, Yost, Gage, David, Slott, Olazaba, Sliney, Kubert, Camuncoli, Roche, Ramos, Dell, Delgado, Fabela, Lieber, Beredo, Redmond, Rosenberg
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
-Spider-Man : Le piège (Amazing Spider-Man (vol.3) #6) : La Chatte Noire s'est associée à Electro pour se venger de Spidey. Elle est sur le point de le démasquer en plein direct, alors que JJ Jameson exulte...
-Superior Spider-Man #32 et #33 (L'union fait la force) : Doc Ock' ne possède plus le corps de Peter Parker mais il a été propulsé dans le futur, où il a conservé les pouvoirs de l'Araignée...
-Spider-Man 2099 (vol.2) #4 : Out of Time (Traqué) : Le Spider-Man du futur est non seulement bloqué dans notre temporalité, mais en plus il doit affronter le Scorpion...
- New Warriors (vol.5) #5 : The Kids Are All Right, part 5 (Le retour des New Warriors) : Si le groupe de super-héros a vaincu le Maître de l’Évolution, ils doivent aussi contrer la menace pour l'humanité que représentent les Célestes...
-Superior Foes of Spider-Man #15 (L'esprit d'équipe) : Shocker est devenu fou furieux lorsqu'il a entendu ses partenaires le traiter comme un moins que rien. Pas de chance pour eux, qui n'avaient pas remarqué sa présence dans la pièce d'à côté...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Mesdames et Messieurs, le spectacle peut commencer ! Comme à chaque fois qu'il figure au casting, c'est avec Humberto Ramos et la série qu'il dessine que le mensuel inaugure son sommaire. Certes le cliffhanger précédent n'avait que l'apparence du suspens, car Dan Slott nous a fait le coup de la pirouette téléphonée. Et non, l'identité secrète de Spidey ne sera pas dévoilée en direct à la télé ! Pour autant, le point fort de ce chapitre, c'est l'omniprésence de la gente féminine : entre Silk (l'alliée) et la Chatte Noire en furie, le lecteur aura sa dose de charmantes jeunes femmes, sans oublier Anna Maria, Sajani et d'autres encore ! Puis on retrouve le Spider-Man Supérieur dont les 7 premières planches sont illustrées par un Adam Kubert en pleine forme. La suite est assurée par Guiseppe Camuncoli, qui déroule dans le style qu'on lui connaît. Quant au scénario de la série, il permet de ne pas faire disparaître Doc Ock des écrans, mais aussi de multiplier les Spider-Men comme autant de héros dans des dimensions différentes. Pas super original, mais rythmé et assez divertissant. C'est aussi le cas pour Spider-Man 2099. Après quelques mois de parution, le Monte-en-l'Air venu du futur ne déçoit pas. Pour les New Warriors, aux débuts vraiment poussifs, ce chapitre marque un tournant humoristique assez surprenant. Les dialogues font mouche, n'hésitant pas à taper dans le «olé olé» ! L'affaire ressemble à une bouée de sauvetage mais cela fonctionne mieux qu'avant, alors pourquoi pas ? Le côté décalé est bien le propre des Superior Foes of Spider-Man, qu'on retrouve en tombé de rideau du mensuel. La série écrite par Nick Spencer et dessinée par Steve Lieber a de nombreuses qualités, dont celle du second degré permanent, ce qui la rend si attachante. Un numéro pas mal du tout !

ISBN 9782809451573