parution 22 août 2012  éditeur Panini Comics  collection 100 % Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

The twelve T2

Fin d'une époque

Après avoir été cryogénisés à la fin de la seconde guerre mondiale, douze super-héros reviennent à la vie. Seconde partie (et fin) d'une série magnifiée par le dessin de Chris Weston. Un récit classique, rétro et élégant.


The twelve T2 : Fin d'une époque (0), comics chez Panini Comics de Straczynski, Weston, Erskine, Chuckry, Rivera
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2012

L'histoire :

La Seconde Guerre Mondiale s'achève. Le Reich Hitlérien vacille. Berlin est assiégée par les Américains et les Russes, qui se répartissent les quartiers. Les blocs Est et Ouest se dessinent déjà alors que les combats ne sont pas tout à fait finis. Les bunker nazis cèdent un à un, et un groupe de super-héros accède à un immense laboratoire souterrain. Les S.S. y sont dotés de moyens technologiques avancés. Ils arrivent à isoler et neutraliser le groupe en usant d'un gaz. Les Douze sont placés en caisson de survie et les lieux désertés, les allemands étant persuadés de pouvoir continuer leurs expériences ultérieurement. Mais l'histoire n'a pas choisi cette option. La guerre s'achève, le temps passe et les Douze sont toujours en caisson. Jusqu'à ce que de nos jours. Des travaux urbains aboutissent au souterrain qui mène à leur labo-prison. L’Armée américaine les place sous contrôle et les réanime. Qu'adviendra-t-il de chacun d'entre-eux ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ressortir des placards poussiéreux des héros de l'âge d'or (ceux des années 30 jusqu'au milieu des années 40) est un thème qui est devenu à la mode depuis quelques temps. On pensera,entre autre, au Project Superpowers, une saga au long cours. The Twelve est dans la même veine. A ceci près que les lecteurs du premier volume ont du attendre trois ans et demie pour voir cette suite (et fin) publiée ! Alors, l'attente (due au fait que Joseph Michael Straczynski privilégie ses projets télévisuels à ses séries comics) en valait-elle la chandelle ? Difficile à dire... Si on considère la patience comme un investissement, il faut bien avouer que cette fresque est plaisante, mais loin d'être exceptionnelle. Certes, le scénariste est un as du "story-telling" : le premier volume plaçait les personnages avec aisance. Le second déroule leur destinée, toujours à travers la narration d'un des personnages du groupe, le Reporter Fantôme. Le rythme est très fluide et les rebondissements reposent cette fois-ci sur les meurtres qui vont frapper des membres du groupe. Un hommage manifeste aux Watchmen, soit dit en passant. Tout est donc assez habilement amené, sous la férule d'un Chris Weston toujours aussi brillant, dont l'encrage de son complice Gary Erskine est irréprochable. Mais on garde le sentiment que tout le potentiel n'a pas été exploité, tant l'originalité vient faire défaut à l'histoire. Par ailleurs, la seconde partie de l'album propose une mini-série, conçue à l'origine en 16 épisodes mais qui a été réduite à peau de chagrin. C'est l'occasion de mettre en scène ce groupe de Douze aux côtés de Captain America ou de Nick Fury, histoire de mieux implanter ces anciens dans le Marvelverse. En conclusion, The Twelve est loin d'être une mauvaise série, mais elle vaut avant tout par le dessin, dont l'élégance rétro colle parfaitement à l'histoire. Une série qu'on peut vous conseiller de lire, maintenant qu'elle est enfin achevée ! Dire qu'on pensait que les Douze étaient restés définitivement coincés dans le temps !!!

voir la fiche officielle ISBN 9782809426007