parution 07 juin 2011  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Wolverine (revue) – Revue V 1, T209

La fin du commencement (kiosque)

Un vrai-faux dernier numéro, puisque le magazine connaitra à son tour un reset dès juillet, en repartant avec son #1. En attendant, on lira sans peine la cuvée du mois, à la pagination gonflée, histoire de patienter.


 Wolverine (revue) – Revue V 1, T209 : La fin du commencement (0), comics chez Panini Comics de Aaron, Way, Conrad, Gianfelice, Fuso, McCaig, Troy, Dell'otto
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2011

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
Ma partie (2 et fin) : Logan a vaincu Romulus. Avec l’aide de La Cape, il l’a expédié et emprisonné dans la Dimension Noire. Comme son fils Daken voulait lui régler son compte, Wolverine l’a mutilé en lui arrachant ses griffes ! Après cela, il s’est réfugié, comme toujours, en pleine forêt canadienne, où il a eu droit à la visite surprise de Nick Fury. Hélas pour l’ancien leader du SHIELD, le griffu est en plein choc psychologique et il ne distingue plus ses souvenirs et ses hallucinations de la réalité. En plein délire, le voilà qu’il plante ses griffes dans l’abdomen de son visiteur !
Et la fin n’est jamais loin : Logan fait la fête ! Concrètement, ça se résume à écluser quelques bouteilles de Bourbon dans une rue sordide où il sait qu’on lui foutra la paix. Mais, décidemment, c’est un guerrier dont on contrarie en permanence le désir de solitude. Cette fois-ci, c’est Hope, le premier bébé mutant né après les évènements du Jour M, où les mutants ont été réduits à environ 200, qui veut venir lui parler. Entre les deux héros, c’est le conflit de génération !
La fin du commencement : Diablo est mort pour sauver ce qu’il reste des mutants. Kurt Wagner était devenu le meilleur ami de Logan, parce que sa patience et sa bienveillance était exemplaires pour le plus violent des mutants. Face à la mer, celui qu’on appelait Serval se remémore les moments passés avec son compagnon allemand. Angel le rejoint et lui explique que Kurt a demandé qu’il accomplisse une dernière volonté. Une nouvelle quête, riche en émotions, attend Wolverine.
La chute : Notre canadien de service a traversé des endroits qu’on ne pourrait imaginer. Il est même allé dans l’espace… Mais cette fois-ci, tout porte à croire qu’il est perdu dans les limbes… Dans sa chute, il croise ses proches, amis ou ennemis, plus souvent morts que vifs. Cette fois-ci, Logan se retrouve bel et bien en Enfer !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le mensuel s’apprête à son tour à connaître un reset dès le mois prochain, comme presque toutes les parutions mensuelles de Panini (seul Spider-Man échappe à la règle, profusion de séries oblige). Ce n’est pas pour autant qu’il faut penser que ce numéro fait office de bouche-trou ! Il clôture en effet les derniers épisodes de Wolverine : Origins et Wolverine : Weapon X, deux parutions solides. On passera rapidement sur les deux premiers épisodes, assez anecdotiques même s’ils sont loin d’être déplaisants. Le clou du spectacle est signé, une fois n’est pas coutume, de la plume de Jason Aaron (Scalped, Punisher Max). L’épisode en forme d’hommage à Diablo est tout simplement poignant et le dessin de Davide Gianfelice (Nothlanders : Sven le Revenant) amène une touche à la fois brute et poétique qui correspond à merveille au duo des Mutants amis. Un très bon épisode one-shot, qui sort des sentiers battus et sanglants auxquels Wolverine peut être trop souvent assimilé. 22 planches dont les fans se souviendront… Quand au dernier épisode, il sert d’introduction à l’arc qui débutera dès le prochain numéro. Un procédé habile qui rend ces 7 planches d’autant plus mystérieuses. La formule actuelle disparaît, mais on retrouvera avec plaisir le Mutos le mois prochain. Donc on peut dire allègrement : « Wolverine est mort, vive Wolverine !

voir la fiche officielle ISBN 9782809421187